Partager


Dans le but de perfectionner le rapport annuel sur l’état de l’environnement de l’année dernière qui, à son tour, permettra d’aider les autorités compétentes dans la prise de décisions, une rencontre s’est déroulée à la Maison des Aînés. Elle était dirigée par Mamadou Gakou, le secrétaire technique permanent du cadre institutionnel de la gestion des questions environnementales.

La seule intervention de la rencontre fut prononcée par Mamadou Gakou. Dans son allocution, il a fait savoir que le développement de notre pays est lié à l’exploitation des ressources naturelles (forestières, halieutiques…) qui posent actuellement un sérieux problème de dégradation.


Deux facteurs essentiels

Cette détérioration trouve son explication dans plusieurs facteurs conjugués parmi ceux-ci nous pouvons dénombrer les actions anthropiques se résumant à la coupe abusive du bois pour des motifs de ressources énergétiques et les déboisements champêtres.

Aux actions de l’homme s’ajoute l’avancée du désert qui constitue une grande menace pour notre pays. Le rapport national dont il est question permettra d’évaluer les efforts déployés et par la même occasion sera un instrument qui permettra aux plus hautes autorités du pays de prendre des décisions adéquates.


Le rapport national

Ce rapport national sur l’état de l’environnement en 2007 s’avère capital pour la protection de l’écologie au Mali dont l’économie est essentiellement agro-sylvo-pastorale. Où également la population est à 80% rurale. Compte tenu du rôle de l’environnement dans notre pays partout ailleurs, l’une des commissions parmi les 11 est chargée d’étudier tous les projets est propositions de lois relatifs au développement rural et à l’environnement.

La commission soumet à l’Assemblée Nationale des propositions de lois pour adoption. Elle peut écouter toutes les personnes ressources dont les compétences sont nécessaires pour mieux comprendre les textes soumis. Après les écoutes, la commission élabore un rapport qui sera soumis à la plénière de l’Assemblée pour l’adoption du projet ou de la proposition de loi qui lui est soumis.

La commission comprend un président, un vice-président et des membres élus pour un an. Elle désigne un rapporteur pour l’étude de chaque projet ou proposition de loi.

Mamoutou DIALLO (Stagiaire)

18 Septembre 2008