Partager

L’équipe nationale de football du Mali va-t-elle offrir un cadeau de fête de ramadan ce vendredi 12 octobre par une victoire sur les Eperviers du Togo ? En tout cas rien ne sera surprenant à l’issue de ce match. A 72 heures de cette rencontre décisive, ce sont les supporters qui se mobilisent. Ainsi les militants de l’ASIAM sont partis depuis hier mardi 8 octobre à Lomé pour apporter mains fortes aux Aigles

Après plusieurs reports, ce vendredi 12 octobre probablement le jour de la fête de Ramadan que les Aigles du Mali affronteront les Eperviers du Togo à Lomé pour le compte des dernières journées qualificatives de la Coupe d’Afrique des Nations, Ghana 2008.

Afin d’accompagner les coéquipiers de Fredéric Oumar Kanouté, Mahamadou Diarra, Seydou Kéïta pour ne citer que ceux-ci l’Association des supporters indépendants des Aigles (ASIAM) a mis des cars gratuits à la disposition de ses militants pour le voyage.

Si les poulains du sélectionneur national, Jean François Jodar, feront le déplacement à bord d’un vol spécial comme avait réclamé le coach français de l’équipe malienne, les hommes de Cheickna Demba, le président de l’ASIAM, sont partis depuis hier mardi 9 octobre dans la capitale togolaise par voie terrestre.

Venus des huit régions administratives du Mali et du district de Bamako, ils étaient au début des milliers qui avaient exprimé leurs désirs de se rendre à Lomé. Mais compte tenu du nombre de place limitée, ce sont environ des centaines qui ont pu faire finalement le déplacement.

« Toutes les dispositions sont déjà prises. Nos supporters seront logés nous assurerons leurs tickets d’entrée au stade. Et si Dieu le veut bien nous ramerons les trois points de Lomé signe de la qualification des Aigles « , nous a assuré Cheickna Demba en toute confiance. Avant d’ajouter « nous sommes très rassurés par rapport à la motivation de certains de nos compatriotes résidants à l’extérieur qui à partir du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire nous rejoindront dans le pays de Faure Eyadema. « .

En tout cas, les Aigles et le public sportif malien n’ont aucune raison de désespérer pour ce match. Car, faut-il le souligner, l’espoir et la confiance sont en train de les gagner. Surtout qu’une victoire de l’équipe nationale ce vendredi 12 octobre probablement le jour de la fête de ramadan sera sans nul doute un cadeau pour de nombreux maliens.

Kassoum THERA

10 octobre 2007.