Partager

Les insurgés islamistes somaliens shebab ont exhibé devant la population somalienne deux otages, présentés comme des Kényans capturés le mois dernier lors d’une incursion sur le sol kényan, ont indiqué lundi des témoins. Le Kenya a été frappé par une série d’attaques et enlèvements depuis qu’il a envoyé son armée dans le sud somalien pour y combattre les shebab fin 2011. L’armée kényane est aujourd’hui encore en Somalie, mais a désormais rejoint une force de l’Amisom, qui intervient aux côtés de la fragile armée somalienne et a chassé les shebab de la capitale Mogadiscio en août 2011. En janvier, les shebab avaient déjà diffusé sur internet une video dans laquelle ils menaçaient de tuer des otages kényans si Nairobi ne libérait pas des musulmans détenus « en vertu d’accusations de prétendu terrorisme ». Le mois suivant, ils avaient affirmé en avoir abattu un. Depuis qu’ils ont été chassés de Mogadiscio, le shebab ont perdu un à un leurs bastions dans le centre et le sud somaliens, mais ils continuent d’y contrôler de vastes zones rurales. AFP.