Partager


Selon le Gouverneur de la Région de Kayes, le Colonel d’Aviation Mahamadou MAIGA, “ la biennale qui commence ce 20 décembre 2008 pour finir le 30, constitue une semaine historique au cours de laquelle les valeurs artistiques et culturelles de nos contrées seront mises en exergue “.

Selon lui, » pendant plus d’une année, les préparatifs de la biennale artistique et culturelle ont occupé une place de choix dans les activités quotidiennes de Kayes. Et d’ajouter que “ la biennale artistique et culturelle contribue au renforcement de l’unité nationale par le brassage de la jeunesse de toutes nos régions et le partage et l’appropriation des valeurs culturelles par toutes les délégations. Elle est devenue un projet de développement à travers la réalisation d’infrastructures socioculturelles et artistiques dont nos régions ont tant besoin, indiqua-t- il.

La Ville de Kayes, fera savoir le Colonel Mahamadou MAIGA, qui a l’honneur d’accueillir l’événement est fière de son histoire et de sa culture cosmopolite. Hier porte d’entrée du Mali, Kayes est aujourd’hui un grand centre culturel. Son riche patrimoine est lié à la diversité de sa population composée de Malinké, Khassonké, Soninkés, Peulh et Bambara.

Quant à la promotion de sa culture, elle se fait aux dire du gouverneur, à travers de nombreux festivals parmi lesquels : le festival de Médine, le festival de Khasso Niaxo, le festival des rails, le festival Madikama Musundo, le festival du fleuve, le festival de Tambaoura, le festival de Mali-Sadio etc…

Le Ministre de la Culture, Mohamed El Moctar tiendra quant à lui à remercier les autorités administratives et politiques des Régions, des Cercles et Communes et les instances des Collectivités “ pour avoir pleinement adhéré à l’esprit de la Biennale et pour leur contribution significative à la préparation de cet important rendez-vous culturel “.

Un rendez-vous désormais placé sous le signe de la responsabilité des régions dans la conduite de certaines activités par la mise à leur disposition : du transport aller-retour des différentes troupes ; des frais de restauration des troupes durant tout leur séjour sur le lieu de la biennale ; l’acquisition de la tenue d’ouverture.

Selon lui, le Ministère a totalement et entièrement responsabilisé la Région de Kayes pour l’organisation de l’événement, tout en assurant un rôle d’appui conseil et de suivi.

Des initiatives qui procèdent de sa conviction que la biennale est l’affaire de tous, c’est-à-dire une émanation de l’ensemble du peuple et le fruit des efforts conjugués de toutes les composantes de la nation.

C’est sur ces notes d’espoir que la biennale artistique et culturelle 2008 qui se tient à Kayes a été lancée.

Que la fête soit belle !


Birama Fall / Envoyé Spécial à Kayes

22 Décembre 2008