Partager

Diadème,chevelure soyeu- se et robe de satin. Pascaline Boukari Kombaté n’est pas une reine de beauté. Elle a été sacrée « reine vierge » 2015 du Togo, comme l’indique l’écharpe bleue qu’elle arbore. Chaque année de- puis 7 ans, une centaine de jeunes Togolaises acceptent de se prêter à un test de virginité pour prendre part à ce concours, organisé par l’Association des volontai- res pour la promotion des jeunes (AV-Jeunes). La gagnante du « Trophée vierges » et ses dauphines, 3 « princesses vierges » représentant les universités, lycées et collèges du pays, ont pour mission de faire le tour des établissements scolaires pour prôner l’abstinence sexuelle. Pascaline a 21 ans, étudiante en troisième année de Sciences Techni- ques et Animation socio- éducative. « Les études d’abord et le sexe après, car on ne court pas deux lièvres à la fois », conseille-t-elle aux élèves du com- plexe scolaire Payarama de Lomé. « Notre action vise surtout à réduire les grossesses précoces et les nouvelles infections en matière de VIH/Sida », explique Rodrigue Akolly, président de l’AV-jeunes. Pour y participer, il faut avoir entre 16 et 24 ans. « Les candidates nous contactent soit par SMS, soit par Facebook. Une fois le contact établi, nous rencontrons leurs parents, afin de leur expliquer le but du concours. Certains parents sont réticents, mais la plupart apprécient notre démarche « , poursuit M. Akolly. AFP