Partager

L’Union des forces de la résistance, qui regroupe les principales factions rebelles tchadiennes, appelle « la France et les pays amis » à la stricte neutralité. L’UFR, dont les troupes seraient bien à l’heure actuelle présentes en territoire tchadien, dénonce le survol de ses positions par des avions de chasses qu’elle se dit pour l’instant incapable d’identifier mais selon elle, ces survols permettent de préparer des bombardements. La rébellion avertit que tout nouveau survol sera considéré comme un acte d’hostilité et promet d’y répliquer. Une colonne de plusieurs dizaines de véhicules a été repérée dans l’est du Tchad, selon une source proche du dispositif militaire français dans ce pays. L’armée tchadienne est aux aguets. L’imminence d’une attaque rebelle venue de l’est a circulé derniers jours. A peine quelques heures après avoir salué la signature d’un accord de réconciliation entre le Tchad et le Soudan, c’était dimanche à Doha au Qatar, un membre du gouvernement tchadien dit que « c’était trop beau pour être vrai ». Il accuse Khartoum de rompre un accord à peine signé en ne cantonnant pas les rebelles de l’UFR sur le territoire soudanais. (Rfi)