Partager

Le limogeage samedi dernier du Directeur Général de la Sécurité d’Etat, Sidy Alassane Touré, a été interprétée dans des milieux bien informés comme l’ex-pression de la volonté du président IBK de reprendre la main sur ce service sensible.

Nommé à ce poste pendant la transition par l’ex-capitaine Amadou Haya Sanogo, il lui est reproché d’avoir utilisé cette structure pour traquer les hommes politiques et les journalistes soit-disant suspects, leur faisant subir bien des désagréments. Un autre grief qui lui était fait est d’avoir laissé circuler en ville des extraits de conversations téléphoniques du candidat IBK à l’approche des élections.

D’autres sources rapportent que la casquette de Sidy Alassane Touré serait tombée à cause de ses nombreuses absences du pays qui ne lui ont permis de voir venir la récente mutinerie de Kati. Entre autres.

Il est ainsi remplacé par Moussa Diawara, l’ancien aide de camp d’IBK alors qu’il était président de l’Assemblée nationale. Une récompense de plus du président IBK à l’un de ses anciens proches.

Clarisse Njikam

L’Indépendant du 22 Octobre 2013.