Partager

On évoque aussi les malversations financières graves dont les auteurs ont été jugés avec une extrême indulgence, celles qui attendent d’être instruites, et d’autres dont on ne parlera probablement jamais. C’est peut-être ce constat qui a fait dire naïvement à l’un de prévenus, à la barre, qu’il était en train de construire sa maison et que c’est cela qui l’avait poussé à prendre de l’argent avec les candidates contre un coup de main pendant les épreuves qu’il surveillait! Il est vrai que c’est moins grave que de se payer en nature, à la manière de ceux qui donnent des notes sexuellementt transmissibles, ces NST qui font dans la jeunesse plus de ravages (parce que moraux) que les MST.

Mais ces professeurs ont oublié que si les commerçants baptisent leur première détention “pèlerinage à la Mecque” , en ce qu’elle les aguerrit comme le Hadj fortifie le musulman, un enseignant est un éducateur, un modèle de vertu, et que s’il veut s’enrichir, il doit donc faire sa métamorphose, comme Topaze, le personnage de Marcel Pagnol qui, d’instituteur modèle qu’il était au début, devint un grand ami des affaires et prit goût à l’argent. Il semble malheureusement que nous ayons beaucoup de Topazes qui hantent nos classes, en attendant mieux, et cela n’a pas commencé qu’avec l’ère des contractuels ou des vacataires, cette catégirie réputée dès le départ n’avoir pas la vocation. Le créneau utilisé pour sortir du ghetto, c’est la politique, où nombre d’entre eux se sont lancés pour devenir maires, députés, ministres, et même au-delà. La punition, cette vieille règle des écoles, a pratiquement disparu, faisant place au laxisme. Quand un élève trichait, autrefois, à l’examen, c’était l’échec automatique et la suspension pour cinq ans.

Aujourd’hui, il écope seulement d’un zéro à l’épreuve où il a fraudé et fait normalement le reste des épreuves. Une sévérité exemplaire à l’égard des fraudeurs à l’examen, qu’ils soient élèves ou professeurs, est peut-être la voie du salut pour notre enseignement.
Ibrahima KOÏTA

10 juillet 2006