Partager

Les présidents du Soudan, Omar el-Béchir, et du Soudan du Sud, Salva Kiir, qui discutent depuis dimanche soir à Addis Abeba, sont proches d’un accord sur les différends qui ont conduit les deux pays au bord de la guerre au printemps, a annoncé mercredi la diplomatie éthiopienne. Aucun autre détail n’était disponible et aucune des deux délégations ne confirmait qu’un accord allait ou non être annoncé. Des diplomates estimaient que des progrès dans les discussions laissaient espérer un accord partiel, mais pas un accord global embrassant l’ensemble des sujets de tensions, que la communauté internationale appelle de ses vœux. Les tensions entre les deux pays autour de ces questions – tracé de la frontière, statut de zones contestées particulièrement celle d’Abyei, pétrole, notamment – ont dégénéré entre mars et mai en combats frontaliers entre leurs deux armées, les plus intenses depuis la partition du Soudan.La communauté internationale, très inquiète du risque d’un nouveau conflit à grande échelle entre Juba et Khartoum, belligérants de la plus longue guerre civile du continent, a accentué sa pression sur les deux chefs d’État pour qu’ils parviennent à un accord définitif sur les questions en suspens.Un des points de désaccord majeur semble concerner la zone dite des « 14 miles », une bande de terre frontalière s’étendant à 14 miles (22,5 km) au sud du cours d’eau Bahr el-Arab et revendiquée par les deux parties, selon des diplomates. AFP.