Partager

Débauchage de militants

Le Cnid, à croire Me Tall, est déjà en ordre de bataille pour les municipales qui pointent à l’horizon. Mais, pour l’heure, aucun dispositif n’est encore pris pour le choix des hommes et des femmes qui doivent défendre les couleurs du parti. Il dénonce cependant ce qu’il appelle « des pratiques qui jurent d’avec la morale comme le débauchage de militants et même d’élus du parti, contre espèces sonnantes et trébuchantes ou des mensonges politiques ». Il déplore des défections tout en revendiquant des adhésions massives qui se poursuivent sans tambour ni trompette.

Article 30 de la Constitution

Le sujet ayant trait au déverrouillage constitutionnel ou la relecture de l’article 30 de notre Constitution devant permettre au président ATT de briguer un 3e mandat ne constitue pas un sujet tabou au Cnid, dont le président affirme qu’il faut respecter les dispositions constitutionnelles en la matière. « Pour ce qui est de l’article 30, le peuple malien est mûr et il faut respecter sa décision. Les dispositions de la Constitution actuelle ou de celle à venir doivent être respectées », tranche-t-il sans autre commentaire.

L’irrédentisme au Nord

Au nom de la logique de la communauté nationale de destin que prône notre devise nationale (Un Peuple – Un But – Une Foi), Me Tall appelle à la fin de l’irrédentisme dans le Septentrion du pays. « La seule guerre qui vaille la peine d’être menée est celle du développement », affirme Me Tall.

Echos du 29 janvier 2009