Partager

Les postulants aux logements sociaux, après avoir consulté les critères d’attribution, se posent un certain nombre de questions :

Pourquoi les prix de cession de F4 sont passés du simple au double ? C’est-à-dire de 12 millions de F CFA à 25 millions de F CFA sachant bien que même les promoteurs immobiliers cèdent les mêmes types de logements à 12.550.000 de F CFA (type Flora 4 pièces du programme immobilier SEMA-SA de Dialakorobougou) même si le payement est au comptant.

Pourquoi demander aujourd’hui à des Maliens de revenus moyens de payer une caution de 10% ayant les mêmes droits que les précédents bénéficiaires de ces mêmes types de logements (F4).Quels sont les éléments nouveaux qui sont rentrés dans la construction des F4 pour que le prix de cession augmente ? Sur la base de la mensualité indiquée (94.000FCFA) dites- nous quel cadre peut subvenir à l’entretien de sa famille et s’acquitter régulièrement du payement de cette mensualité pendant 25 ans ? Sachant que 94.000 FCFA correspondent au tiers d’un salaire mensuel brut de 282.000FCFA.

Quel est le pourcentage de cadres maliens qui gagnent ce montant comme salaire brut ? Est-ce une façon déguisée d’amener tout le monde au type F3, tout en sachant bien que la taille des familles maliennes n’est pas la même pour tous les postulants.

Sur la base des prix de cession indiqués, peut-on parler de social ? Car même dans le programme des logements économiques il y a le social. Voilà quelques préoccupations des postulants au programme des logements sociaux 2010. Si le ministère des Logements ne songe pas à revoir ses critères de cession des maisons « sociales » beaucoup de postulants seront exclus.

A bon entendeur salut !

Brin COULIBALY

26 Juillet 2010.