Partager

La plupart des nouveaux députés ont accompli hier les formalités administratives. En prélude à la grande rentrée parlementaire de lundi prochain, ils ont été édifiés sur le rôle du député et ont été dotés de documents indispensables à l’accomplissement de leurs missions.

« Bonjour, honorables députés soyez les bienvenus à l’hémicycle ». « Nous vous souhaitons de passer un bon mandat ». « N’hésitez pas à nous demander, nous sommes à votre disposition ». « N’oubliez pas d’apporter et de porter votre écharpe dans la salle des plénières », tels sont, entre autres, les mots et autres conseils qui résonnaient hier dans la salle Mamadou Konaté de l’Assemblée nationale, chaque fois qu’un élu venait à se présenter.

En effet, l’Assemblée nationale prépare activement la rentrée parlementaire prévue pour le 3 septembre 2007. Les jardiniers taillaient le gazon, alors que du côté de la sous-commission accueil et orientation installée dans la salle Mamadou Konaté, les membres s’affairaient à initier les nouveaux aux B.A.-ba du travail parlementaire.

Dans cette salle, en plus de la sous-commission d’accueil et d’orientation des nouveaux élus, siègent l’huissier de justice et un photographe.

Mise en place, en mi-juillet, les membres de la sous-commission accueil et orientation ont bénéficié d’une formation grâce à l’appui technique du Pnud à travers l’Apid et le Parlement français.

Présidée par Amadou Diarra Yalcouyé, elle reçoit tous les jours jusqu’au 3 septembre les députés nouvellement élus en vue de leurs formalités administratives, de la remise du kit et de la présentation des locaux de l’Assemblée.

Hier, plus d’une centaine de députés avaient déjà retiré leur kit. Celui-ci se compose de l’écharpe tricole vert-or-rouge, du guide du député, de deux macarons, de l’arrêt de la Cour constitutionnelle, du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, de la Constitution, de la loi organique sur les députés, de blocs notes et écritoires.

La plupart des députés interrogés se disent satisfaits de cette entrée en matière. En effet, dès son arrivée, le nouveau député est accueilli à la porte d’entrée de l’Assemblée par une hôtesse qui le dirige vers la salle Mamadou Konaté où il remplit les formalités administratives.

Les membres de la commission apprennent ensuite au nouvel élu comment porter l’écharpe. C’est un exercice qui amuse et que beaucoup de députés vont d’ailleurs devoir répéter à la maison au risque de porter l’écharpe de travers le lundi.

Après les formalités administratives, commence la séance de photo numérique sous la supervision de l’huissier. La visite de la salle des plénières où le nouvel élu prend connaissance du siège qu’il devra occuper lundi met fin à son accueil.

Les députés sont installés selon l’ordre de préséance de l’arrêt de la Cour constitutionnelle. Mais après l’élection du président de l’Assemblée, ils seront réinstallés suivant les groupes parlementaires, a indiqué M. Yalcouyé. Des députés se disent satisfaits du travail de la commission.

Denis Koné

31 août 2007.