Partager

Après trois nuits passées à Mina, les pèlerins ont regagné la Mecque pour le dernier et ultime acte du Hadj 2019 : les sept tours la sainte Kaaba et les sept tours de marche entre les monts Safa et Marwa. Avant leur second séjour à Mina après Arafat qu’ils ont quitté au coucher du soleil, les Maliens, à l’instar de tous les autres pèlerins du monde entier, ont campé à Mudzalifa pour y passer la nuit du samedi au dimanche 10 août 2019. A Mudzalifa, ils ont ramassé chacun, dès l’aube du dimanche, 49 cailloux pour les besoins de la lapidation de Satan, symbolisé par trois stèles, appelée rite du Jamarat. Sept cailloux pour lapider la première stèle, le premier jour. Acte deux le lendemain lundi : vingt et un cailloux pour lapider les trois stèles, à quelques mètres l’une de l’autre. Et le troisième jour, c’est-à-dire mardi, les vingt et un derniers cailloux sont jetés contre les trois stèles, en raison de sept cailloux par stèle. Ce qui fait un total de 49 cailloux pour les trois jours de lapidation de Satan. Après ce rite du Jamarat et les trois nuits passées à Mina, les pèlerins maliens sont retournés à la Mecque dans les mêmes conditions, c’est-à-dire à bord de bus affrétés pour l’occasion. D’autres ont rallié la ville sainte à pied, de leur propre gré, pour raffermir davantage leur ferveur religieuse et spirituelle.CCOM/MARC