Partager

Acte 1 : Le taximan avait jeûné

Le jeun du mois de ramadan est une obligation pour tous les musulmans bien-portants ayant atteint l’âge de la puberté. Cependant, il faut reconnaitre que certains restent plus lucides que d’autres quand la faim et la soif se font ressentir. Comme le taximan que Kadi a abordé en plein midi.

Le soleil illuminait Bamako. Un vent sec et chaud soufflait vers l’horizon. Kadi, une jeune étudiante qui avait l’habitude de rentrer en moto taxi après ses cours, décide cette fois-ci de prendre un taxi.  Car il faisait extrêmement chaud. C’est alors que la jeune dame stoppe au hasard le premier taximan qu’elle vît passer. Sans même discuter du prix, Kadi s’installe confortablement devant à coté du taximan. Et aussitôt il démarre.

Quelques minutes plus tard, la jeune dame qui avait retrouvé ses esprits communiqua sa destination au taximan. Et lui demanda combien cela allait lui coûter. C’est de là que tout est parti. Le taximan furieux fît comprendre à Kadi que comme elle était rentrée sans demander le prix, qu’elle avait intérêt à ne pas discuter sa grille. Kadi qui ne comprenait pas le pourquoi de cet acharnement pour si peu de chose lui posa la question s’il était en jeun. Le taximan un peu plus détendu lui répondit : “Ah madame… vous avez tout compris ! Je suis en jeun et ça me fatigue déjà ! Toutes mes excuses. Vous-même vous savez oh, le jeun de cette année n’est pas du tout facile. Mais on fait avec.”  Avec un éclat de rire, Kadi répondit : “Je vous comprends ! Ce n’est pas du tout facile avec cette saison !”

Soumba Diabaté

@Afribone