Partager

Dans l’après-midi du mercredi 21 août 2013, les policiers du pont de Woyowayanko situé vers l’entrée de Sébénikoro ont pris la tangente quand la population s’est soulevée contre la mort d’une vieille dame. La gourmandise de ce corps était à l’origine de cette tension. Après un coup de sifflet, la benne ne voulant pas s’arrêter, le policier s’est lancé dans une course poursuite. Le comble était au rendez-vous. Une dame voulant traverser la voie a trouvé la mort. La moto du policier est brulée. Nos hommes «racketteurs» ont préféré se réfugier vers la maison du nouveau président de la République pour éviter la colère de la population. Le sauve-qui-peut de nos braves. Ils ont eu la vie sauve grâce à l’intervention des éléments d’autres compagnies.

Chambre de passe : Un expatrié dépouillé par une prostituée

Voulant confondre sa mission et une partie de jambes en l’air, un expatrié a coulé les larmes en cette soirée du jeudi 22 août 2013, dans un hôtel de la place. Après une bonne dose de bière, il s’est lancé dans une aventure. La séance de tirs au but s’est soldée par la perte de son portable et la somme de trois cent cinquante mille (350.000) de FCFA. La prostituée s’est fondue dans la nature au moment où notre amateur de sexe occasionnel prenait une bonne douche avant de retrouver la gazelle de nuit.

Lafiabougou :Bagarre entre un homme et une femme

Le vendredi 23 août 2013, une bagarre s’est déclenchée entre Safi, 45 ans, ménagère, et Doudou, un homme qu’elle accuse d’avoir jeté sa marmite qui contenait de la sauce.

L’homme aurait jeté la marmite posée sur le fourneau parce qu’il ne supporterait pas la fumée émise par le feu de cuisson. L’autre version avance que la dame aurait tendu un piège à Doudou parce que ce dernier ne parlait pas avec le mari de la dame. « J’habite la même cour que dame Safi. Fatigué ce jour-là, je rentre me coucher aux environs de 14 heures.

Quand j’ouvre ma porte, je constate que la fumée a rempli ma chambre. J’ai interpellé dame Safi pour qu’elle réoriente le fourneau afin que la fumée prenne une autre direction en vain. Lorsque j’ai essayé de déplacer la marmite, elle me l’a arrachée et l’a jetée sur moi. C’est ainsi qu’elle m’accuse, a souligné Doudou.

Rassemblés par

Destin GNIMADI

26 Août 2013