Partager

Plusieurs centaines de militaires rwandais ont franchi mardi matin la frontière congolaise, dans le nord-est du pays. Ils sont sensés traquer les rebelles hutus rwandais, aux côtés des forces armées congolaises. Kigali et Kinshasa avaient annoncé le 5 décembre dernier leur intention de combattre ensemble les rebelles de Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), installés dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) depuis le génocide rwandais de 1994. Autour de 2 000 soldats rwandais sont entrés mardi matin à pied par Kibumba, à environ 30 kilomètres au nord de Goma. Ils sont partis en direction de Rutshuru, encore plus au nord. Ils sont équipés d’armes lourdes. Une partie des forces armées congolaises sont elles aussi en mouvement sur cet axe qui mène à Rutshuru. Dans la matinée, le ministre congolais de la Communication, a indiqué que son gouvernement avait lancé une invitation à l’armée rwandaise qui est venue avec des officiers de renseignement, en précisant que c’était leur mandat. (Rfi)