Partager

Quoi ! Une femme commandant ? Ce n’est sûrement pas les mêmes commandants qu’à l’époque coloniale, ceux-là qui avaient à leurs ordres les terribles gardes-cercle à la longue chéchia rouge. Soit ! Allez-y toujours pour la version démocratique du poste, qui est le préfet, dont le féminin ne signifie plus seulement la femme du préfet mais bien la préfète elle-même. Mais il restait encore deux bastions hermétiquement fermés au genre féminin : celui de maire (ou de conseiller municipal) et celui de chef de village.

Le dernier, qui n’a rien de lucratif, n’aura sûrement jamais l’honneur d’être convoité par les descendantes d’Eve, une expression qu’on nous prêtera pour rendre hommage à l’audace des femmes héritée sans doute de notre mère Eve. C’est un point de l’histoire sainte que certains oublient quand on évoque l’émancipation des femmes : c’est Eve, et non Adam, qui est allée à l’assaut de l’interdiction de manger la pomme.

En ce qui concerne le deuxième poste, il y a aujourd’hui 720 femmes conseillères municipales, dont deux à trois mairesses sur l’ensemble du territoire national. La première conférence des femmes élues
locales du Mali, tenue à Bamako les 24 et 25 juillet 2006, déplore le pourcentage encore faible des femmes conseillères municipales dans notre pays et plaident pour l’application du Protocole de Maputo sur la parité hommes-femmes pour une bonne gouvernance locale. Il faut dire qu’en la matière, au niveau mondial, notre pays n’est pas dans le peloton de queue. En effet, en 2004, 4,6% des postes de maires (ou de mairesses) dans 34 pays recensés et 15% des postes de conseillers (ou de conseillères) dans 52 pays recensés étaient occupés par des femmes.

En tête de course, on trouve l’Inde, avec 30% de conseillères municipales, la Suède, avec 40% de conseillères et la France, avec 47%. Il faut ajouter que les femmes ont bénéficié en France et en Inde de lois sur la parité. A quand une semblable mesure dans notre pays ? En tout cas, les femmes élues locales du Mali viennent de mettre ne place un réseau chargé de concevoir et de mettre en oeuvre des programmes et projets de renforcement de leurs capacités.

I. KOITA

27 juillet 2006