Partager

Trois militantes européennes du groupe Femen ont revendiqué leur action au cours de leur procès mercredi à Tunis, deux semaines après avoir été arrêtées lors d’une manifestation seins nus pour laquelle elles risquent 06 mois de prison ferme. Le juge tunisien Karim Chebbi a indiqué qu’il rendrait dans la journée de mercredi son verdict. Plusieurs avocats d’associations islamiques demandant à se constituer partie civile ont ensuite été autorisés à présenter leurs arguments, dénonçant avec véhémence l’action de Femen. Selon les avocats des Femen, l’issue du procès pourrait être reportée si le juge reconnaît les associations islamiques comme partie civile. Les avocats français des militantes ont de leur côté indiqué ne pas avoir fait le déplacement à Tunis mercredi car selon eux, les « droits de la défense n’ont pas été garantis ». Femen a par ailleurs organisé des actions seins nus de soutien à leurs militantes devant le Parlement européen à Bruxelles et les ambassades de Tunisie en Suède et en Espagne. AFP.