Partager

Les États-Unis ont ordonné samedi l’évacuation de leurs personnels non essentiels ainsi que leurs proches de Tunisie et du Soudan et ont déconseillé aux citoyens américains de se rendre dans ces pays, a annoncé le département d’État. Le ministre tunisien de l’Intérieur a menacé de punir tous ceux qui sont impliqués dans l’attaque de l’ambassade américaine, vendredi, qui a fait 4 morts et 49 blessés. La représentation diplomatique a été mise à sac par des manifestants extrémistes, qui exprimaient leur colère à la suite de la diffusion sur l’internet d’un film anti-islam produit aux États-Unis. Deux protestataires ont également été tués au Soudan, vendredi, lorsque 5.000 manifestants furieux s’en sont pris aux ambassades de Grande-Bretagne, des États-Unis et d’Allemagne, la dernière étant incendiée. Samedi, la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton a téléphoné à ses homologues en Égypte, en Arabie saoudite, en Turquie, en Grande-Bretagne et en France, ainsi qu’au Premier ministre libyen et au président somalien pour leur demander leur soutien. Le Soudan et le Yémen ont rejeté la demande des États-Unis d’accueillir sur leur sol des Marines spécialisés dans l’antiterrorisme pour protéger les représentations diplomatiques américaines.AFP.