Partager

Les deux soldats de la Garde nationale, enlevés le 11 août dernier dans la même action qui a conduit à l’assassinat de l’agent des douanes, Sidi Mohamed Ag Acherif, sont désormais libres. Mission donc accomplie pour la délégation de négociateurs conduite par le président du conseil de cercle de Kidal, Bilal Ag Ousmane. Les deux soldats libérés sont Ousmane Ag Rhissa et Mamah Ag Moussa. Ils ont été reçus dans la matinée d’hier au gouvernorat de Kidal. Une source proche du dossier explique que les ravisseurs se sont servis de l’un d’entre eux pour capturer l’infortuné Sidi Mohamed Ag Acherif dit « Marzouk ». Selon la source, ce dernier avait envoyé l’un des gardes comme éclaireur. Mais le soldat sera capturé et contraint de donner la position du douanier qui se trouvait alors avec l’autre garde. C’est ainsi que Sidi Mohamed Ag Acherif a été enlevé et exécuté 48h plus tard. Essor