Partager

Nouvel épisode dans le bras de fer entre le maire déchu d’Antananarivo et le président malgache. Andry Rajoelina a réuni, ce samedi 14 février, ses troupes sur la place du 13-Mai, tandis que les partisans du président Ravalomanana ont opté pour un rassemblement dans le grand stade de la capitale, le stade municipal de Mahamasima, en présence du chef de l’Etat. Deux endroits distants d’à peine un kilomètre. Cette fois-ci, les deux manifestations se sont déroulées pacifiquement, une semaine après une répression sanglante dans la capitale. Le président Marc Ravalomanana est venu pour la première fois s’adresser à la foule depuis le début de la crise. Il a fait un discours plutôt serein malgré la ferveur de ses partisans qui le pressaient d’arrêter Andry Rajoelina, le maire qui le défie actuellement. Le président malgache a préféré parler de malentendus qui minent actuellement le pays. Il a appelé au dialogue « pour que Madagascar reprenne sa marche en avant ». Les deux rassemblements se sont dispersés ensuite dans le calme même si les partisans des deux camps se sont croisés inévitablement au centre ville(Rfi)