Partager

Suite à une agression perpétrée sur l’un des leurs à mourdiah

C’est arrivé le 20 mai dans la localité de Mourdiah, dans le cercle de Nara, où certains habitants de ce village ont violé le domicile de Hamadoun Oumar Touré enseignant. Ils l’ont battu jusqu’à ce qu’il tombe dans le coma.

Dans une déclaration relative à cette situation, le Syndicat des Contractuels de l’Enseignement Fondamental considère que cet acte inhumain, dégradant et criminel est une insulte et un déshonneur pour l’ensemble des enseignants.

Les syndicalistes de cet ordre d’enseignement condamnent fermement cet acte qu’ils qualifient d’ignoble perpétré par des individus sans foi, se considérant au-dessus de la loi.

En conséquence, le SYCEF exige l’arrestation immédiate des coupables et leur punition conformément à la loi, la fermeture du centre de Mourdiah pour la session de juin 2008 du DEF, la fermeture des écoles de Mourdiah jusqu’à la sécurisation totale du personnel enseignant.

Outre ces exigences, le BEN-SYCEF se réserve le droit d’observer une grève de 72 heures allant du mercredi 11 au vendredi 13 juin et de boycotter le DEF si les différentes revendications ne sont pas satisfaites.

Ainsi, le SYCEF engage les autorités à prendre toutes les dispositions pour mettre fin aux agressions verbales ou physiques d’enseignants par des élèves, des parents d’élèves et même par des loubards qui sont toujours restées impunies.


Ramata TEMBELY

10 Juin 2008