Partager

Modibo Keita, Moussa Traoré et Amadou Toumani Touré ont été renversés par un coup de force des militaires. Alpha Oumar Konaré et le capitaine Amadou Aya Sanogo sont sortis à temps du piège du pouvoir qui est composé d’honneurs, de privilèges, autant de désamour et d’opprobre.

Le Père de l’indépendance a connu ses heures de gloire et il était adulé par les masses populaires autant que les généraux Moussa Traoré et Amadou Toumani Touré. Le point commun de ces personnages est d’avoir quitté le pouvoir à la suite d’une rupture violente de l’ordre constitutionnel. Résultat: Modibo et Moussa passent par la case prison et Amadou lui a pris la fuite pour éviter la prison. Quel sort l’attend demain? Tout le Mali s’interroge. Il a eu certes un répit, mais est-ce vraiment avec la conscience tranquille qu’il vit cet exil ? L’avenir nous le dira.

Jupiter rend fous tous ceux qu’il veut perdre dit l’adage. Ces trois hommes n’ont-ils pas vu venir sa colère ? Tout porte à le croire. Mais pourquoi ceux qui exercent le pouvoir suprême refusent-ils de voir que le renouvellement des élites au pouvoir est cyclique. Ils ont perdu le pouvoir parce qu’ils n’ont pas su préparer leur sortie.

Alpha et Amadou Aya ont échappé au destin peu enviable de leurs illustres devanciers. Ils ont vécu cependant des périodes très intenses dans cette fonction si périlleuse pour eux mêmes et pour leurs proches.
Bien que le pouvoir consume les ambitions, ceux qui souhaitent y brûler leurs ailes sont plus nombreux que ceux pour qui le pouvoir n’a aucun attrait.
C’est bien le sentiment de «self achèvement» qui est à l’ origine de l’influence du pouvoir sur un grand nombre de postulants à la charge Suprême.

B Fall

Le Prétoire du 02 Août 2012