Partager

Les chasseurs dans l’Etat de Borno, dans le nord du Nigeria, ont appelé dimanche l’armée à leur permettre de rejoindre les troupes dans la guerre contre Boko Haram dans la forêt Sambisa. « Nous sommes prêts à poursuivre les terroristes parce que nous connaissons très bien le terrain, » a affirmé Malam Mai-Mai-Gana Durma, le chef des chasseurs, lors d’une conférence de presse à Maiduguri, capitale de l’Etat. La forêt Sambisa est le principal bastion du groupe terroriste, qui a causé la mort d’au moins 20.000 personnes innocentes depuis 2009. « Nous allons gérer Sambisa en partenariat avec les membres de la force civile si l’on nous donne l’occasion », a ajouté le chasseur nigérian, notant que cela aiderait à compléter les efforts des militaires dans leur opération anti-terroriste. Il a déploré le fait que la vie des chasseurs des 27 zones du gouvernement de l’État avait été affectée par le terrorisme. Au lieu de s’éloigner, « nous voulons aider les militaires à écraser les terroristes de Boko Haram », a ajouté le chef chasseur. Boko Haram a mené depuis 2009 une campagne de violence au Nigeria dans le but d’établir un Etat islamique, affectant les pays voisins dont le Niger, le Tchad et le Cameroun. xinhuanet.com