Partager

Hawoye Touré : «Je n’ai pas démissionné de l’ORTM et j’y reste»

Un journal de la place a annoncé la semaine dernière la démission de Hawoye Touré de l’ORTM. Ainsi, plusieurs radios de la place, ont-elles repris la nouvelle.
Conséquence : dans tous les «grins» de la capitale, cette dernière alimente les causeries, au point que certains ont cru nécessaire de nous interpeller pour savoir les motivations réelles de ce départ.
Nous nous sommes donc mis à recouper l’information et nous avons pu joindre Hawoye Touré à Dakar où elle est en train de passer ses congés.
Elle a été catégorique : « Je n’ai pas démissionné de l’Ortm et j’y reste. Cher confrère, je suis simplement en congé et je dois reprendre le travail le 16 février. C’est pourquoi, je suis actuellement à Dakar. Mais je dois vous dire qu’il y a bien des gens à l’ORTM qui souhaitent mon départ. Je ne leur offrirai jamais ce cadeau. Ils doivent prendre encore leur mal en patience ». Voilà qui est clair.
La vedette de l’ORTM n’a pas démissionné, elle est simplement en congé.
Son absence sur le petit écran dérange certainement des téléspectateurs qui continuent de la réclamer malgré les ragots que ses détracteurs de Bozola racontent sur son compte.

«IKATEL a fait preuve de haute responsabilité», dixit Me Demba Traoré

Dans le cadre de l’exécution du contrat FEMAFOOT-IKATEL, le directeur général de l’opérateur privé de télécommunications, Aliou N’Diaye, a déjà déboursé 100 millions de FCFA au bénéfice de son partenaire. Aussi, pour contribuer à la résolution du contentieux qui oppose la FEMAFOOT et le ministère en charge des Sports concernant ce partenariat, Ikatel a ouvert une voie honorable de sortie de crise en se montrant disposé à résilier le contrat, sans aucune réclamation.
C’est dire qu’elle renonce à ses 100 millions de nos francs déjà débloqués, et mieux, elle n’enclenchera aucune poursuite judiciaire contre la FEMAFOOT pour violation du contrat.
Ce qui a fait dire à l’honorable Me Demba Traoré, celui-là même qui avait interpellé le ministre Natié Pléah à l’Assemblée nationale sur le contentieux qui oppose ce dernier à la FEMAFOOT qu' »Ikatel a fait preuve de haute responsabilité ». Nombreux sont les Maliens qui ne pensent pas moins que l’élu du CNID.

L’ORTM ET L’ESSOR :

Haro sur Salif Kéïta

Les deux organes d’Etat (l’ORTM et L’Essor), rarement très critiques sur les événements qui se passent au Mali, ont, depuis le 26 décembre dernier, date de la signature du contrat entre la FEMAFOOT et Ikatel, excellé dans des jugements sévères, à la limite méchants, de ce partenariat. Le président Salif Keita est décrié pour avoir simplement désisté- ce qui fait partie des règles du jeu. Sans chercher à comprendre le fond du problème, ils préparent l’opinion à demander le départ de l’équipe que dirige Domingo. Et pour preuve : le directeur du quotidien national, Souleymane Drabo, invité de l’émission le « journal des journaux », a laissé entendre dimanche dernier sur les ondes de l’ORTM que Salif Keita et ses collègues sont disqualifiés pour conduire la FEMAFOOT et renégocier de nouveau le contrat avec Ikatel en accord avec le ministère des Sports.
C’est dire que ces deux organes d’Etat ont pris une nouvelle tournure dans le traitement et l’analyse de l’information et on aimerait bien qu’ils fassent pareil en politique et dans les autres domaines.

24 janvier 2006.