Partager

Résultats provisoires de la mascarade électorale du 29 avril

Ces 84 169 mystérieuses voix qui manquent à l’appel

Hier jeudi 3 mai, aux environs de 14 heures, le porte-parole du ministère en charge d’organiser les élections, Boubacar Sow a rendu publics les résultats provisoires de l’ensemble des cercles du Mali, du District de Bamako et des représentations diplomatiques et consulaires du Mali.

Les suffrages valablement exprimés annoncés par M. Sow sont 2 288 993. La répartition des mêmes suffrages entre les candidats est la suivante : Amadou Toumani Touré (1 563 640), Ibrahim Boubacar Keïta (425 609) Mamadou Sangaré (35 432) Tiébilé Dramé (67 349) Soumeylou Boubèye Maïga (32 385) Mariko (62 321) Mme Sidibé Aminata Diallo (11 456) Madiassa Maguiraga (6 632). Voir ci-contre le communiqué du ministère de l’Administration territoriale.

Seulement voilà : en additionnant les voix obtenues par chaque candidat, on obtient 2 204 824. Ce chiffre jure avec les suffrages valablement exprimés soit 2 288 993. Donc 84 169 voix manquent à l’appel. Cela prouve à la fois le manque de rigueur des hommes de Kafougouna Koné et le tripatouillage des résultats.

On s’amuse à donner des chiffres fantaisistes aux différents candidats en privilégiant bien sûr le prince du jour, qu’on veut faire gagner à tout prix.

Nancouma Kéïta démissionne pour protester contre le tripatouillage des résultats

Le ministre de l’Environnement,Nancouma Kéïta, N° 2 de l’équipe Pinochet a démissionné hier jeudi 3 mai, aux environs de 9 heures, du gouvernement de ce dernier. Motif : protester contre le tripatouillage des résultats électoraux.

Rappelons que Nancouma Kéïta est un cadre RPM et siège au gouvernement depuis 2002. Il est resté digne tout au long de cette période, en refusant de tomber sous le charme du président ATT contrairement à son ancienne camarade de parti, Mme Maïga Zéïnab Mint Youba. A la faveur de la présidentielle du 29 avril, IBK l’a mandaté à l’instar d’autres pour siéger au sein de la commission de centralisation des résultats. L’ex-désormais ministre était affecté au fax. Il a passé des nuits blanches dans les couloirs du ministère de l’Administration Territoriale pour surveiller les résultats émanant du fax.

Nul mieux que Nancouma Kéïta sait combien les chiffres ont été tripatouillés.

Pour ne pas cautionner une telle méthode, il a préféré libérer sa conscience en claquant la porte du gouvernement.


ADEMA : PLACE AUX LEGISLATIVES

Le parti de l’abeille a déjà tourné la page de la présidentielle. Au moment où certains responsables de l’ADP mènent un débat avec le FDR, le parti de Dioncounda Traoré se prépare pour la députation. Objectif : enlever la majorité absolue des sièges. Dès le lendemain de la présidentielle, certaines sections ont tenu leur conférence d’investiture. Ce week-end, des membres du Comité Exécutif vont superviser les conférences d’investiture dans la région de Mopti notamment à Koro, Bankass, Mopti et Djenné. Excepté dans cette dernière circonscription, l’ADEMA entend établir des listes communes avec des partis membres de l’ADP notamment l’URD de Soumaïla Cissé.

04 mai 2007.