Partager

La production d’or a diminué de plus de 9 tonnes en 2004

L’or, le premier produit d’exportation du Mali, commence à baisser. C’est le rapporteur de la Commission des Finances, de l’Economie et du Plan, Mahamane Santara qui a donné l’information, hier au cours de la lecture du rapport de sa commission.
Aussi, a-t-il déclaré que le taux de croissance est ressorti à 2,7% contre-8,6%, en dépit des contre-performances de la branche extractive imputable au recul de la production d’or de 54 tonnes en 2003 à 44,6% tonnes en 2004.
Précisons enfin qu’avec la mise en exploitation de Loulo et de Tabacoto dans les jours qui suivent, la production d’or pourrait bien augmenter en 2006.

Dette du Mali : 1 697,2 milliards de nos francs

Dans le budget 2006, il apparaît que le niveau d’endettement du Mali est de 1697,2 milliards de FCFA en fin 2004, soit 66,5% du PIB.
Le paiement de la dette sur les ressources PPTE et ses intérêts régresse de 83, 286 milliards de FCFA en 2005, contre 80, 69 milliards de FCFA en 2006, soit une diminution de 3,12%.

La population du Mali estimée à 11 millions d’habitants

Dans le rapport du budget 2006, au chapitre des perspectives sociales, on relève que la population malienne est estimée à onze millions d’habitants environ dont 50,5% de femmes. C’est une population composée d’environ 73% de ruraux.
Le taux de croissance annuel de la population urbaine est de 4,1% contre 1,4% en milieu rural. La croissance de cette population a évolué de 7, 7 millions à 9, 8 millions entre les deux derniers recensements de 1987 et 1998. C’est une population inégalement répartie.

La Fondation «Amour d’Afrique» s’installe au Mali

La Fondation « Amour d’Afrique », présidée par Nzinga Alain, chargé des relations extérieures, est désormais installée à Bamako. Une assemblée générale est convoquée ce vendredi 16 décembre pour la mise en place du bureau de l’antenne du Mali. Ce sera cet après-midi à l’hôtel Montana.
Ses objectifs sont, entre autres, la création de centres de santé, des écoles et des centres de formation professionnelle pour adulte, aider les femmes et les jeunes sans emploi à entreprendre des activités génératrices de revenu, faciliter l’obtention de bourses pour les étudiants à l’étranger, favoriser la création de bibliothèques dans les établissements publics.

Ecole : 5,640 milliards de FCFA de bourses

Dans le budget 2006, il est prévu 5,640 milliards de FCFA pour les bourses des scolaires et universitaires. Tous les compartiments du budget de l’Education ont été améliorés sauf celui des élèves et étudiants. C’est le même montant alloué l’année dernière qui a été reconduit au chapitre des bourses.
Rappelons que le taux de scolarisation a atteint 70,5% en 2004, contre un objectif de 71% tandis que le taux brut de scolarisation des filles s’est situé à 60% en 2004 contre un objectif de 58%. Le ratio élèves/maîtres se situe dans l’ordre de 57% contre un objectif de 60%.

8,8 % de chômage au Mali : vrai ou faux ?

Il semble que l’Etat a fourni beaucoup d’efforts dans la politique de l’emploi. En 2004, il a recruté par voie de concours 1089 agents, toutes catégories confondues. Mais la stratégie gouvernementale consiste à recruter plus de travailleurs dans les secteurs qui contribuent le plus à la lutte contre la pauvreté comme l’Education, la Santé, la Justice. Cette stratégie s’efforce également de prendre en compte la question du genre dans le budget d’Etat. Mais, il paraît que le taux de chômage recensé en 2004, est de près de 8,8%. Un chiffre rebutant. Vrai ou faux ? Allez savoir.

Rassemblés par Chahana TAKIOU

16 décembre 2005.