Partager

Activement recherché par les services de sécurité, le sulfureux Séïba Diarra présenté comme le principal instigateur de la mutinerie qui a conduit au coup d’Etat du 22 mars dont le nom serait cité à plusieurs reprises après la découverte du charnier de Diago, se trouverait du côté de Dakar selon de sources concordantes.

Si à la suite de la mutinerie du 30 septembre, certains proches de l’ex-chef de la junte de Kati ont été interpellés et écroués dans le cadre de l’enquête dans l’affaire dite des berets rouges, d’autres ont préféré prendre la poudre d’escampette. C’est le cas de Séïba Diarra (il serait à l’origine de la mutinerie qui a conduit au coup d’Etat du 22 mars) dont le nom serait cité à plusieurs reprises après la découverte du charnier de Diago.

Depuis la mutinerie du 30 septembre dernier à la garnison de Kati, Seïba Diarra qui avait vu sa maison pillée par un groupe de soldats, est rentré dans la clandestinité jusqu’à nos jours.

Activement recherché par les services de sécurité, l’homme se trouverait du côté du Sénégal.

D’autres proches du capitaine Sanogo viennent de tomber dans les filets du juge Yaya Karambé en charge du dossier. Il s’agit du Colonel Blonkoro Samaké ex-conseiller à la sécurité de Haya ainsi que des policiers Siméon Keita et Siriman Fané.

Après son audition Jeudi dernier, par le juge Karambé le Colonel Blonkoro Samaké a été inculpé. Il aurait été arrêté au moment où il s’apprêtait à fuir. Son nom a été plusieurs fois cité par les premiers suspects arrêtés, comme étant à l’origine d’un peloton d’exécution, voire de l’escadron de la mort. Aussi, il ressort des sources proches de l’enquête qu’il a activement participé, avec le Lieutenant Seyda Diarra à l’élaboration de la liste des 21 bérets rouges exécutés.

Pour leur part, les policiers Siméon Kéita et Siriman Fané, respectivement SG et Adjoint de la section syndicale de la police nationale (SPN), membres de l’ex-CNRDRE, ont aussi été également entendus par le juge d’instruction.

YC

L’Indicateur du Renouveau du 11 Décembre