Partager

Les Aigles du Mali quittent ce vendredi Addis-Abeba pour Khartoum avec leur certitude : battre demain, à Omdurman, le Soudan, très mal en point dans ce groupe des éliminatoires jumelées Can/Mondial-2010.

Après deux matches face au Congo (4-2) et au Tchad (2-1), les Aigles et Stephen Keshi entrent vraiment dans le vif du sujet des rencontres à l’extérieur contre les Crocodiles du Soudan. Pas tant sur le plan des réglages tactiques, mais au niveau de l’âpreté de l’opposition.

A y voir de près, et selon les déclarations d’après match Congo-Soudan (1-0), il sera très difficile de voir les Soudanais devant leur public laisser filer leur chance, car un succès demain face aux Aigles les relancera dans la course. « Nous ferons tout pour avoir le gain du prochain match », déclarait sur RFI le capitaine des Crocodiles (autre appellation de l’équipe nationale du Soudan) après le match de Brazzaville.

Le Mali, leader du groupe, a gagné ses deux premiers matches dont un à l’extérieur. Le Soudan, qui cherche une première victoire, n’entend pas se laisser faire devant son public. Un défi énorme qu’Ahmed Gibril Alaedine et ses partenaires veulent relever. Mais, les arguments ne manquent pas. « Nous allons entamer notre campagne contre le Mali », affirmait l’entraîneur des Crocodiles après la défaite (0-1) de son équipe à Brazzaville.

Le Soudan est un néophyte. Selon les statistiques de ces dernières décennies, le Soudan et le Mali ne s’étaient jamais affrontés à ce stade de la compétition. La plus récente au niveau des sélections nationales reste celle des cadets où le Soudan s’est incliné (3-0) au stade Modibo Kéita et (0-0) à Omdurman.

Au niveau des clubs, l’ASB, en Coupe Caf, il y a deux ans, se faisait éliminer par El Merriehk.

Boubacar Diakité Sarr

13 Juin 2008