Partager

Réhabiliter le marché de Médine par la construction de dix mille magasins, libérer tous les trottoirs par l’enlèvement des hangars, des kiosques et autres abris de fortune, démolir purement et simplement toute construction érigée sans droit ni titre sur le domaine de l’Etat conformément aux règles générales de l’urbanisme, activer tous les feux tricolores dans le district de Bamako. Voilà quelques une des treize mesures prises par le Gouverneur pour améliorer le cadre de vie des Bamakois.

Il a fait cette révélation, hier, à la mairie de la Commune VI, à la faveur d’une rencontre avec les populations de cette localité.

Instaurer un dialogue franc et sincère entre l’administration et les administrés pour la modernisation de la ville de Bamako, tel est le mobile qui a poussé le gouverneur du District de Bamako, Ibrahima Féfé Koné, à faire le tour des six communes de Bamako pour s’enquérir des préoccupations des populations afin d’y trouver des solutions idoines.

Ainsi, dans le cadre de cet exercice, le chef de l’exécutif de Bamako, entouré du maire du District et certains de ses collaborateurs étaient face aux populations de la commune VI. Au nombre desquelles, le maire de la commune VI Souleymane Dagnon, les chefs de quartiers, les organisations de la société civile, les forces de sécurités.

Introduisant le débat, Ibrahima Féfé Koné a tout d’abord interpellé tout un chacun à un changement de mentalité et de comportement. Car selon lui, l’incivisme est grandissante et pire, la capitale se ruralise.
« De plus en plus la ville de Bamako perd ses repères en matière d’hygiène et d’assainissement. En plus, notre capitale se ruralise avec les charrettes à traction animale, à bras. Les impôts et taxes communaux ne sont plus payés et la plupart des communes sont dans une situation de cessation de paiement. Des espaces prévus pour les places publiques, espaces verts sont occupés sans droit ni titre, malgré les dispositions pertinentes des différents textes d’urbanisme« , a -t-il regretté.

Ce n’est pas tout, le gouverneur a également dénoncé l’attitude des mendiants et autres petits vendeurs de bricoles qui encombrent les feux de signalisation. A cela s’ajoutent les vendeurs de carburant dans les bouteilles qui s’installent sur les espaces publics malgré les mesures d’interdiction.

Pour mettre fin à ces genres de pratiques et de comportements qui ne rehaussent guère l’image de notre belle capitale, Ibrahima Féfé Koné et ses conseillers sont passés à l’action pour prendre des dispositions nécessaires et légales afin d’inverser la tendance actuelle. Les mesures prises à cet effet et qui sont déjà en vigueur depuis le 4 février 2008, sont au nombre de treize et ont été rendues publiques aux populations de la Commune VI.

La construction de près de dix mille magasins pour réhabiliter le marché de Médine

Au nombre de ces nouvelles mesures, ont peut citer, l’identification et le nettoyage de tous les dépôts de transit et la poursuite de toute personne surprise en train de déposer des ordures dans des endroits non appropriés. Le gouverneur a également promis de libérer tous les trottoirs par l’enlèvement des hangars, des kiosques et autres abris de fortune.

Pour rendre toujours la circulation fluide, il s’est dit déterminé à saisir, de façon définitive, toute charrette à traction animale circulant dans la ville de Bamako et les charrettes à bras circulant sur les routes goudronnées. Dans le même ordre d’idée, le contrôle de la circulation sera renforcé de manière à obliger les usagers de la route à respecter le code.

Il procédera également à la démolition pure et simple de toute construction érigée sans droit ni titre sur le domaine de l’Etat, conformément aux règles générales de l’urbanisme. Tout animal traversant l’un des deux ponts entre six heures et 00 heures sera saisi, y compris les animaux en errance dans la ville.

Les autorités administratives du district de Bamako, dans le cadre de ces nouvelles mesures entendent, également libérer les feux tricolores des mendiants et autres vendeurs de bricoles. Les produits pétroliers en vente dans les circuits non autorisés seront également saisis.
Par ailleurs, selon le gouverneur, des dispositions seront également prises en rapport avec la justice pour amener les mauvais payeurs d’impôts et taxes communales à se mettre à jour.

Dans le cadre de la nécessaire sauvegarde de nos monuments et espaces aménagés des mesures seront prises selon toujours Ibrahima Féfé Koné pour immobiliser tout engin qui leur aurait causé un quelconque dommage jusqu’à la remise en état du bien public concerné.

Enfin, le gouverneur a dévoilé plusieurs grands projets : la réhabilitation du marché de Médine par la construction de près de dix mille magasins. « Tous les feux tricolores de la ville de Bamako seront activés tandis que des mesures de contrôles de la circulation des gros porteurs seront renforcées« , a averti Féfé Koné.

Le gouverneur du District d’inviter les populations à adhérer à ces nouvelles mesures pour l’amélioration de leur cadre de vie et la modernisation de la ville de Bamako.

Kassoum THERA

13 Février 2008.