Partager

Plusieurs membres du gouvernement, Faysal Ibn Mahmood ministre qatari des affaires religieuses et du développement social, présidents des institutions de la république, chefs de missions diplomatiques et nombreux invités étaient présents à la cérémonie.

Ce nouveau centre est un cadeau de l’Emir du Qatar, Cheick Hamed Ibn Khalifa al Thani, aux couches les plus vulnérables de notre pays.

D’un montant global de 444 millions de Fcfa, et d’une superficie de 2250 m2, le nouveau bâtiment comprend 3 étages où sont logés les bureaux de Islamic Relief, le projet « Centre de l’Espoir », le projet Parrainage des orphelins, le projet Centre de formation, ainsi que plusieurs salles de conférence.

Le centre social du Qatar parraine un millier d’enfants et autant de mères d’orphelins et de veuves.
Déjà, plus de 1000 enfants ont été pris en charge par le Projet Parrainage des orphelins.
Besoins sanitaires, éducationnels et socioéconomiques de ces enfants sont partiellement, assurés par ce Projet.

Bien-être physique, psychologique et social des enfants orphelins, ainsi que de leurs familles d’accueil, seront améliorés par le Centre de l’Espoir.

Renforcer les capacités des jeunes diplômés, réduire le chômage, dispenser des cours en informatique et en anglais, représentent les principaux objectifs visés par le Centre de formation.

La réalisation de ce complexe entrant dans le cadre de l’aide d’urgence et de la lutte contre la pauvreté, a été saluée au nom du ministre du développement social, de la solidarité et des personnes âgées, par Mme Diallo M’bodji Sène ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille.

Tout en exprimant la fierté de sa commune d’abriter le centre, Issa Guindo maire de la commune IV, a exprimé au nom de ses administrés, sa reconnaissance pour le soutien accordé aux enfants en difficulté.

Preuve de la solidarité islamique et de la participation du Qatar au développement social au Mali, est apporté avec ce nouveau complexe, a indiqué le ministre qatari.

Ce geste, a estimé le premier ministre, entre bien dans le cadre de la solidarité musulmane.

26 décembre 2005.