Partager

C’est au siège de l’Adéma Pasj à Bamako Coura que s’est déroulée la cérémonie de signature de la plate-forme qui engage désormais les partis concernés. Ce sont : le PIDS, l’Adéma-Pasj, le Cnid Fyt, l’USRDA, le Bdia Faso Djigui, le PDR, l’UDD, le PCR, l’UMD, le Pari, l’ADES, le MDD, le Fama, le Plus Ramata, le Ramat, l’UFDP, le Parena, le PDP, le PDJ, la CDS, le MPR, le RND.

Ces partis ont décidé de conjuguer leurs efforts pour le bon déroulement des opérations électorales en Commune V de Bamako, de se soutenir de toutes les manières possibles le candidat du parti membre qui arriverait au second tour.

Dans l’hypothèse où le second tour opposerait deux partis membres de l’alliances électorale, la latitude est laissée à chaque parti de soutenir le candidat de son choix. Les partis ont décidé de faire preuve de convivialité et de solidarité entre eux, de respecter et de faire respecter les règles de bonne conduite en matière électorale, de courtoisie entre eux et avec les autres.

La vingtaine de partis politiques ont fait une analyse approfondie de la situation politique et électorale en Commune V, où, ils sont concernés par l’élection partielle, soit en tant que forces politiques présentes, soit en tant que partis ayant présenté un candidat.

Ils se sont dit soucieux du bon déroulement des opérations électorales et conscients de la nécessité de conjuguer leurs efforts pour parvenir à la victoire finale.

A noter que le représentant de l’Union des Maliens pour le Progrès a précisé que la direction de ce parti examinera le document lors de sa réunion du samedi, et ce n’est qu’après que le document sera adopté et signé.

Certains partis absents à cette cérémonie comme le PDP, l’UFDP, le PDJ, la CDS et le Parena recevront le document pour signature.

Selon le président de l’Adéma Pasj, Diouncounda Traoré, le Parena lui a certifié qu’il est partie prenante à cette alliance quoi qu’il advienne.

Dioncounda Traoré a invité ses alliés à s’engager activement pour la réalisation des objectifs de cette alliance que Me Hassane Barry, président de l’UDD a qualifiée de « coalition gagnante ».

Boukary Daou

24 mars 2006.