Partager

La succession à Mamadou Sinayoko dit Gaucher, député du parti BARICA élu dans la circonscription électorale de Bougouni en 2007 et décédé en fin 2008 est ouverte. Les 189 257 électeurs de ladite circonscription sont convoqués dans les urnes le dimanche 26 avril 2009.

La campagne électorale s’ouvre le dimanche 5 avril à minuit et se ferme le vendredi 24 avril à zéro heure. L’information a été donnée par le conseil ordinaire des ministres du mercredi 25 février 2009 présidé par le président de la République. Qui succédera donc à “Gaucher”?

De l’assemblée nationale en passant par la cour constitutionnelle

C’est l’article 42, section 3 de la constitution du 25 février 1992 qui parle d’élection partielle en cas de décès ou d’empêchement définitif d’un député. Dans l’un des cas, c’est le président de l’Assemblée Nationale qui saisit la Cour Constitutionnelle qui, par arrêt, constate et déclare la vacance du siège.

C’est ce qui a été fait et la Cour Constitutionnelle du Mali, par un arrêt en date du 2 février 2009, a constaté et déclaré la vacance du siège qu’occupait “Gaucher”. La loi prévoit qu’en cas de vacance de siège, il y a lieu de procéder à une élection partielle dans un délai de trois mois à l’effet de pourvoir le siège, sauf si la vacance intervient dans les douze derniers mois précédant le renouvellement général des mandats des députés. Ce qui n’est pas le cas ici, puisque Gaucher a été élu en 2007, tandis que le renouvellement général des mandats des députés est prévu pour 2012.


Deux bulletins différents a Bougouni le 26 avril 2009

Les législatives partielles dans la circonscription électorale de Bougouni le 26 avril prochain coïncident avec le renouvellement général des mandats des 10 777 conseillers communaux sur toute l’étendue du territoire national. Ce qui veut dire que dans les bureaux de vote du cercle de Bougouni, il y aura deux bulletins différents. L’un pour l’élection d’un député et l’autre pour celle des conseillers communaux.

Pour les deux scrutins, c’est le bulletin unique qui a été adopté comme mode. Les Bougounika éliront donc en même leur député et les conseillers communaux.

Puisque le 1er tour du scrutin, en ce qui concerne l’élection d’un député, aura lieu le 26 avril, c’est la majorité absolue des 189 257 électeurs qui remportera. Si aucun candidat n’obtient la majorité absolue des suffrages exprimés le 26 avril 2009, un second tour aura lieu le 17 mai 2009.
Le communiqué du conseil des ministres du mercredi 25 février précise que la campagne électorale, en cas de second tour, sera ouverte le jour suivant la proclamation définitive des résultats du 1er tour et est close le vendredi 15 mai 2009 à minuit.

Les probables candidatures

Bougouni, du fait de sa situation géographique, à une centaine de kilomètres de la capitale malienne, et de son poids démographique, est l’un des bastions électoraux les plus convoités de la classe politique.

Pour l’élection d’un député dans cette circonscription le 26 avril 2009, l’on peut s’attendre à plusieurs candidatures comme celles de l’ADEMA, de l’URD, du RPM, du MPR, du CNID entre autres.

Le parti CDS de Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise, originaire de Bougouni, considéré d’ailleurs pourrait également présenter un candidat. La coïncidence de deux scrutins différents (législatif et communal) en un jour peut être églement un motif pour plusieurs formations politiques de présenter des candidatures.

Il faut rappeler que lors des législatives générales de 2007, douze listes de candidatures étaient dans la course pour les quatre sièges à pourvoir. Ce sont : la Coalition BARICA/ADEMA/MPR, RPM/URD/PDR, la liste indépendante Bougouni Niéna, le groupement UDD/PCR, PSP/PDCI/US-RDA, la liste du BARA, celle du CNID, du PHMDH, de la CDS, du SADI, la coalition PARENA/MIRIA et enfin la liste indépendante SENE.

Le second tour s’est joué entre la coalition BARICA/ADEMA/MPR et la liste CDS. Au finish, la coalition, par 34 838 voix, soit 52,17% des suffrages exprimés, l’emporta sur la liste CDS qui a récolté 31 254 voix, soit 47,29%.

Le taux de participation pour les législatives de 2007 à Bougouni a été de 36,65%.


Daba Balla KEITA

27 Février 2009