Partager

Selon des habitants, il n’y a jamais eu autant d’ébullition pour un parti politique dans la capitale du Banimonotié, depuis l’avènement du multipartisme en 1991. Ce 5 Avril 2009, tout le cercle de Bougouni s’était mobilisé pour accueillir le Comité Exécutif du parti de l’Alliance pour la Démocratie au Mali (ADEMA-PASJ) conduit par son Président Dioncounda Traoré, accompagné, pour la circonstance, des 1er et 2è Vice-Présidents du parti, les ministres Ibrahima N’Diaye et Sékou Diakité.

Cette visite du Président du C.E. ADEMA et sa délégation rentre dans le cadre de la présentation et du lancement de la campagne du candidat ADEMA aux élections législatives partielles de Bougouni : il s’agit de Moussa Diakité dit “Djiné Moussa“. Ces législatives partielles font suite au décès de l’honorable Mamadou Sinayoko, un député issu du BARICA. En plus de l’ADEMA, 8 autres partis politiques tentent de ravir l’unique place vacante.

La particularité où réside l’intérêt affiché pour cette ville de Bougouni, c’est qu’en plus de ces partielles, des élections communales se dérouleront le même jour, c’est-à-dire le 26 Avril 2009. Aussi, en plus des communales, l’ADEMA entend consolider son implantation politique dans le Banimonotié en triomphant lors de ces partielles.

Pour atteindre cet objectif, le parti de l’Abeille a décidé de se donner les moyens humains, matériels et financiers. Des critères ont également été bien définis au sein du parti en vue de parvenir à ce but.

C’est donc sans surprise que la section de Bougouni, composée de 27 sous-sections et 2 sous-sections urbaines, a décidé de porter son choix sur un homme adulé et apprécié par tous dans le Banimonotié : Moussa Diakité.

Selon le Secrétaire Général de la section et non moins 3è Vice-Président du C.E. ADEMA et ministre de l’Agriculture, le Professeur Tiémoko Sangaré, le choix porté sur Moussa Diakité s’explique : c’est un militant engagé, dévoué et déterminé.

Je n’ai pas été surpris du choix porté sur Moussa Diakité, vu son combat permanent en faveur du parti. Je me réjouis de la décision unanime prise à propos de l’homme. Tout le monde est conscient que c’est grâce à lui que l’unité et la cohésion se sont consolidées à Bougouni”, a-t-il indiqué.

Et un militant du parti, d’enchaîner:Moussa a été un militant de première heure, depuis 1991, qui a toujours été digne, respectueux et solidaire. Donc ce n’est pas une surprise pour nous ; et cela prouve que la victoire pour l’ADEMA se précise et ne fera aucun doute”.

Rappelons que 26 Communes composent le cercle de Bougouni ; et que dans toutes ces Communes, le parti de l’Abeille est fortement implanté, avec la présence de sous-sections et de comités qui sont tous actifs et performants.

En plus de son engagement politique, le candidat Moussa Diakité est très connu dans le milieu sportif malien. En effet, il est le Président d’une équipe de football de Bougouni : l’AS Tadona. Il est également membre du Comité de gestion du Stade malien de Bamako et membre d’une Commission de la FEMAFOOT. Ce qui pourrait expliquer que “Djiné Moussa“ soit fortement soutenu et apprécié par la jeunesse de Bougouni.

Selon le Président de la coordination régionale de l’ADEMA en 3è région, M. Tena Dembélé, les militants et responsables ADEMA de Bougouni se doivent de relever un double défi.

Je lance un appel à tout ce beau monde, et plus particulièrement, aux militants, afin qu’ils sortent massivement pour voter, car l’ADEMA doit relever un double défi. Il s’agit de remporter les communales et le poste de député. Je vous exhorte au retrait des cartes d’électeur dès maintenant. Sachez que toutes les sections de la 3è région sont de coeur avec vous, et vous demandent de serrer les rangs autour des candidats. Unis, nous serons plus forts ! ”, a-t-il déclaré.

Quant au candidat Moussa Diakité, il espère qu’au lendemain du 26 Avril 2009, la victoire finale de son parti sera au rende-vous. “Je n’ai rien à dire, sauf demander à toutes les militantes et tous les militants de sortir voter massivement. J’ai accepté d’être candidat grâce à la sollicitation des jeunes et des femmes. Maintenant, c’est à eux de me prouver que j’ai eu raison d’accepter leur choix. En tout cas, mon ambition, c’est d’apporter un nouveau visage à Bougouni”, a-t-il assuré.

Le Président des Ruchers, Dioncounda Traoré, lui, exprimera toute sa satisfaction et sa surprise de voir autant de mobilisation, de détermination et d’engagement des jeunes et surtout, des femmes.

“Le jour du vote, il ne s’agira pas de porter des tee-shirts et des pagnes à effigie du parti, mais d’aller voter et déposer les cartes d’électeur dans les urnes, en votant le candidat Moussa Diakité. C’ que j’ai vu aujourd’hui me rassure et me pousse à appeler Moussa Diakité député” , a t-il indiqué, avant d’inviter les uns et les autres à plus de courage, de détermination, d’engagement, d’unité et cohésion. “Sachez que les élections ne se gagnent que dans les urnes ; et que cela passe par le retrait des cartes d’électeur“, a-t-il conclu.

C’est dire que l’ADEMA entend ratisser large non seulement à Bougouni, mais aussi à travers tout le pays, dans la perspective des échéances électorales de 2012, plus particulièrement, la présidentielle de 2012. D’ailleurs, Dioncounda Traoré n’a pas manqué de le souligner à Bougouni : “Le pouvoir que nous avons perdu en 2002, l’ADEMA entend le récupérer en 2012. Quoi qu’on dise sur nous, notre parti reste adulé, aimé et bien implanté partout, de Kayes à Kidal. Cela s’explique par le fait que c’est un parti solidaire, et que son souci est de développer le Mali”.

En tout cas, au regard du degré de mobilisation des populations du Banimonotié, l’ADEMA semble bien parti pour y remporter ces législatives partielles. Ce qui, pour le parti de l’Abeille, constituerait une belle revanche, après son échec dans cette localité, lors des législatives de 2007.


Sadou BOCOUM

07 Avril 2009