Partager

A Kolondiéba, la candidature de Dr Oumar mariko n’est plus une affaire que du parti SADI. Au fur et à mesure qu’on approche de la date butoir du 24 novembre 2013, cette candidature est de plus en plus soutenue par une bonne partie de la population sans considération de partis politiques. Tout porte à croire que le travail abattu par Dr Oumar Mariko et son groupe parlementaire à l’Assemblée Nationale, lors de la législature 2007-2012, n’est pas passé inaperçu. Pour preuve, la commune de Kébila, dans le cercle de Kolondiéba, qui n’avait pas soutenu sa candidature en 2007, est pratiquement aujourd’hui acquise à sa cause. Mieux, le 15 novembre 2013, Dr Oumar Mariko et Baferma Sangaré, candidats du parti SADI, à l’élection législative dans le cercle de Kolondiéba, ont reçu les bénédictions des notables de Kébila.

jpg_une-2286.jpgDans le cadre de la campagne des élections législatives 2013, Dr Oumar Mariko et Baferma Sangaré, les candidats du parti SADI dans le cercle de Kolondiéba, ont passé une bonne partie de la journée du vendredi 15 novembre 2013, à Kébila, chef lieu de commune du même nom. Si tout le cercle de Kolondiéba se mobilise comme ce qu’il nous été donné de voir à Kébila, la liste SADI n’aura aucune difficulté de remporter les élections législatives haut les mains.

Un accueil triomphal à l’entrée de la ville

En provenance de Kolondiéba où elle a passé la nuit, la délégation du parti SADI, conduite par Dr Oumar Mariko, secrétaire général et non moins candidat du parti à l’élection législative dans le cercle, est arrivée à Kébila aux environs de 9 heures 55 mn. Pour accueillir Dr Oumar Mariko et Baferma Sangaré, son colistier, la Commune de Kébila a mobilisé tout ce que la localité compte de danse folklorique. La confrérie des chasseurs, les joueurs de balafon et le didadi, ont rivalisé d’ardeur pour une ambiance des grands jours. Même un groupe folklorique de Yanfolila en tourné dans le cercle, de passage à Kébila, s’est invité à la manifestation pour rendre hommage à celui qu’il considère comme le candidat du peuple et défenseur des sans voix : Dr Oumar Mariko. Après avoir rendu hommage à ces artistes talentueux, pour la plupart méconnus en dehors de leur cercle, en serrant la main à chacun d’eux, Dr Oumar Mariko et sa délégation, s’est dirigée dans la famille du chef de village, où toutes les notabilités de la commune s’étaient réunies pour l’accueillir.

La bénédiction des notables

Ici, la tradition a été respectée. Après les salutations d’usage, le griot qui accompagne la délégation du parti SADI, a décliné l’objet de la visite de courtoisie : « Dr Oumar Mariko, votre fils qui n’est plus à présenter, tant vous connaissez son engagement pour le Mali et son colistier Baferma Sangaré, un autre de vos fils, ont eu l’honneur d’être désignés par le parti SADI, le parti des paysans, des travailleurs, des ouvriers, du peuple…, pour défendre ses couleurs dans le cercle de Kolondiéba lors des prochaines élections législatives, ont décidé de venir se présenter à vous et solliciter vos bénédictions, avant de poser un acte quelconque de campagne dans la commune de Kébila ».

Touché par cette démarche qui témoigne de l’importance de la chefferie traditionnelle, Yaya Bouba Sery Koné, chef de village de Kébila, a formulé des vœux de bénédictions pour Dr Oumar Mariko et son colistier. Mais, de passage, à travers Dr Oumar Mariko et son combat, le chef de village de Kébila, a salué toutes les filles et fils du Mali qui se battent jour et nuit pour que le Mali se développe et pour le bonheur des maliens.

De tous les intervenants, le Conseiller du chef de village de Kébila a été des plus pertinents. « Celui qui te connait, sait comment résoudre tes problèmes. Mais, qu’à cela ne tienne, il faut qu’on vous rassure. Nous connaissons parfaitement le rôle et les missions d’un député. Ceux qui viennent nous bourrer avec des promesses dont les réalisations ne sont pas de la compétence d’un député peuvent aller voir ailleurs. Le député n’est qu’un représentant du peuple », a-t-il déclaré. Sans dire de nom, le Conseiller du Chef de village de Kébila a jeté un pavé dans la marre des candidats qui font campagne à Kolondiéba sur un fonds de dénigrements.

Ils accusent le député sortant de n’avoir pas pu faire butiner les 155 kilomètres de route qui lient Zantiébougou à la frontière de la Côte d’Ivoire et qui traversent le cercle de Kolondiéba. Or, il se trouve que n’eut été la crise qu’a connue le Mali, les travaux de cette route allaient démarrés depuis des mois. Etant attendu qu’elle est inscrite parmi les 4 routes prioritaires que l’Etat du Mali a décidé de construire. « Que Dieu nous donne l’opportunité d’être vos représentants et ceux du peuple malien a l’Assemblée nationale », a déclaré Dr Oumar Mariko, avant de demander la permission pour la tenue d’un meeting qu’il devait animer au niveau de la Maison du Peuple de Kébila.

La Maison du peuple de Kébila refuse du monde : Une candidature qui transcende le parti SADI

Après un tour dans les ruelles de Kébila, la délégation a rejoint la salle de Conférence de la Maison du Peuple de Kébila, pleine à refuser du monde. Ceux qui n’ont pas eu la place dans la salle, sont restés dans la cour sous les arbres, pour suivre les différentes interventions grâce à des haut-parleurs.

Après l’intervention du représentant du Chef de village et celle de Balla Koné, secrétaire général de la Section SADI de Kébila, Baferma Koné, paysan de son état, colistier de Dr Oumar Mariko sur la liste du parti SADI à Kolondiéba, fut le premier à prendre la parole. A travers la population de Kébila, Baferma Sangaré a salué et félicité la population de Kolondiéba, pour toute la confiance qu’elle a placé au parti SADI, en votant massivement pour son candidat lors de la présidentielle. Dans le cadre des élections législatives annoncées pour le 24 novembre 2013, il a rappelé que les 12 sections du parti SADI dans le cercle de Kolondiéba ont décidé de présenter la candidature de Dr Oumar Mariko et de Baferma Sangaré. « Je suis paysan comme la plupart d’entre vous. Le Parti SADI a décidé de nous offrir une opportunité à l’Assemblée nationale pour la défense de nos intérêts et de tous ceux qui souffrent au Mali. Rassurez-vous, je compte être un digne défenseur des paysans à l’Assemblée nationale », a-t-il déclaré. Avant d’attirer l’attention de l’assistance sur tous ceux qui dénigrent la candidature d’un paysan et qui viennent solliciter des paysans pour être élu.

Pour sa part, Dr Oumar Mariko a fait observer une minute de silence à l’honneur de tous les soldats tombés sur le sol malien pour la défense de la patrie, qu’ils soient maliens ou d’un autre Etat. Il a ensuite salué la population de Kolondiéba et de Kébila pour leur soutien indéfectible au combat politique du parti SADI. « Si le choix du Président du Mali dépendait de Kébila et de Kolondiéba, il n’y a aucun doute, le candidat du parti SADI serait aujourd’hui président du Mali », a-t-il déclaré. Avant de soutenir que le parti SADI vient de les mettre en mission pour les législatives dans le cercle de Kolondiéba. « Mais, nous tenons à vous inviter à ne plus participer à un Kalafili. Faites le choix de participer au Kalata. Il est temps que vous votez pour vous-même et c’est ça le Kalata. Vous avez trop voté pour les autres dans les Kalafili », a indiqué le secrétaire général du parti SADI. Il a rappelé point par point toutes les actions qu’ils ont eues à poser à l’Assemblée nationale afin de défendre les intérêts de la population malienne. « Nous avons eu à faire 17 interpellations en cinq ans », a-t-il déclaré. Avant de dire qu’ils son entièrement satisfait du rôle qu’ils ont joué dans leur mission de contrôle de l’action du gouvernement. Dr Oumar Mariko a soutenu qu’ils souhaitent être député pour la défense de l’intérêt général et se battre contre tous ceux qui placent leurs intérêts avant ceux du Mali. A cet effet, il a indiqué qu’ils comptent se battre pour une loi sur l’éducation obligatoire de 6 à 18 ans au Mali.

Si en 2007, Mme Koné Mariam Koné, la veuve du capitaine Siaka Koné, était candidate à l’élection législative dans le cercle de Kolondiéba, cette année elle a décidé de soutenir la candidature de Dr Oumar Mariko et du parti SADI. Native de Kébila, elle avait fait le déplacement pour la circonstance pour jouer sa partition dans la campagne de la liste SADI. La candidature de Dr Oumar Oumar Mariko transcende le parti SADI aujourd’hui dans le cercle de Kolondiéba. Elle bénéficie d’une adhésion populaire au-delà des seuls militants du parti SADI dans le cercle. Plusieurs témoignages dans la salle l’ont attesté.

Assane Koné

Notrenation.com –

Le 16 novembre 2013