Partager

Avant la fixation des dates, les acteurs politiques sont déjà à pied d’œuvre. En Commune II du district, il est fort possible qu’une liste Adéma-RPM-URD-Sabati-2012 voit le jour car ces formations sont en négociations très avancées.

Alors que le ministre de l’Administration territoriale de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire, le général Moussa Sinko Coulibaly est à couteaux tirés avec la classe politique autour du calendrier des législatives, les acteurs sont déjà à pied d’œuvre pour la constitution des listes de la compétition.

Plusieurs partis politiques sont dans les stratégies et en tout cas au niveau de l’Adéma on indique qu’on est déjà très avancé dans le jeu des alliances.

Par exemple au niveau de la Commune II du district de Bamako, une alliance est en gestation et pourrait réunir outre le parti de l’Abeille, le Rassemblement pour le Mali (RPM) du tout nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, l’Union pour la République et la démocratie (URD) de Soumaïla Cissé et le mouvement politico-religieux Sabati-2012 de Moussa Boubacar Bah.

Notre source indique que le Cnid Faso Yiriwa Ton a aussi exprimé le vœu de rejoindre la coalition. Pour l’instant, rien n’est encore définitivement arrêté et c’est pourquoi, il est même étonnant de voir cette coalition de plus de 4 partis et mouvement politiques alors qu’il n’y a que trois députés pour la commune. C’est la phase du brainstorming stratégique qui va aboutir au choix définitif de la liste. Ce qu’on a quand même remarqué, c’est que le mouvement politique Sabati-2012 est bel et bien à la recherche de ses propres députés.

Il l’a d’ailleurs dit le dimanche dernier lors de son meeting à la grande mosquée de Bamako où son président a fait savoir que pendant les législatives Sabati-2012 sillonnera le pays et donnera des consignes de vote par rapport aux listes. Rien d’étonnant donc si au lendemain de cette révélation on apprend que le mouvement veut nouer une alliance électorale avec des partis politiques en Commune II dans la perspective des législatives.

En ce qui concerne le choix des candidats au niveau de l’Adéma, rien n’est encore décidé, mais il y a déjà 3 prétendants : le maire de la commune, Youssouf Coulibaly ; son 1er adjoint, Mandjou Fofana et Mme Djilla alias pétrouni conseillère à la mairie du district. Ce sont donc ces trois personnes qui briguent la candidature du parti aux législatives dans cette commune.

Ce qui est clair, c’est qu’au niveau de l’Adéma, le parti ne pourra que choisir une seule personne parce qu’il ira en alliance avec au moins deux autres organisations politiques où chacun pourra avoir un représentant sur la liste.

L’Adéma pouvait-il aller seule ? Non, nous a répondu le secrétaire général de la section Cheick Mamoutou Thiam. Pour lui, aucun parti seul ne peut remporter la bataille législative en Commune II. Et puisque les alliances législatives sont purement locales, il n’y a donc pas d’inconvénient de retrouver sur la même liste, l’Adéma, l’URD et le RPM.

Abdoulaye Diakité

L’Indicateur du Renouveau du 27 Août 2013