Partager

Après la Commune I mardi, c’est la Commune VI qui a été l’hôte hier mercredi 13 novembre de l’Association pour le développement de l’initiative communautaire (Adico). Cette association, à l’instar de nombreuses autres, a décidé d’appuyer les autorités dans l’organisation de la réussite des élections législatives notamment dans la sensibilisation, l’information des populations en vue d’une participation massive des électeurs aux élections. En commune VI, le taux de participation aux dernières législatives était moins de 30 %. Comme en C I, les échanges avec les 10 chefs de quartiers de la Commune VI, les élus municipaux, les députés, les responsables des associations de jeunes et de femmes qui opèrent dans la Commune ont tourné autour du thème de la citoyenneté. Avec comme leitmotiv : « je suis citoyen, je vote ».

Pour Madou Diarra le coordinateur des chefs de quartier, les élections législatives sont l’occasion pour les Maliens de renouveler leur Parlement en choisissant leurs députés, ceux qui iront défendre leurs préoccupations en votant des lois. Il a souhaité que ces élections se déroulent dans de bonnes conditions et rassurer qu’au sortir des échanges, ils porteront le message dans toutes les familles en appelant la population à sortir massivement les 24 novembre et 15 décembre. Sékou Sangaré, le représentant du maire, s’est félicité des efforts que font les associations dans la sensibilisation de la population. A ses dires, la mairie s’implique activement afin que ces élections soient une réussite totale dans la commune.

Mme Dembélé Awa Bathyli, le point focal d’Adico en Commune I, a indiqué que tous les quartiers de la CI seront sillonnés pour aider la population à faire le bon choix. A ses dires, un bon citoyen ne doit pas rester en marge d’une élection. Le mécanisme de la participation aux élections notamment le retrait de la carte Nina, les dispositions spécifiques de la loi électorale, le vote des déplacés, la promotion d’une culture de paix, la sanction de la fraude et de la violence, les droits et devoirs des citoyens dans les élections ont été les principaux sujets qui ont suscité un vif intérêt chez l’auditoire particulièrement les femmes. Aux termes des échanges, tous ont décidé de faire tout pour franchir la barre des 30 %.

Denis Koné

Les Echos du 14 Novembre 2013