Partager

Au faible taux de participation à l’issue des dernières législatives, il faut désormais ajouter des cas de vols, d’achats de conscience, et surtout de tripatouillages des résultats. Selon toute évidence, la circonscription de Goundam n’a pas échappé au dernier phénomène.

Ici, la tendance fut littéralement inversée. La liste RPM/ADEMA était opposée à celle des Indépendants qu’on imagine soutenu ici à Bamako, par un désormais baron du système.

On notera avec stupéfaction (chose invraisemblable), qu’une alliance RPM/ADEMA par surcroit qualifiée pour le 2ème tour, n’obtienne la moindre voix dans une circonscription électorale. Possible, mais seulement à condition que la circonscription soit totalement vide de son contenu. Mais paradoxalement, la liste indépendante adverse obtient, dans les mêmes conditions 4.834 voix contre 0 pour celle RPM-ADEMA, deux des plus grands partis du pays. C’est tout simplement invraisemblable !

Dans la commune d’Aljounoub, une autre localité vidée de ses habitants, nos indépendants gagnent 3021 voix contre 146 pour les deux plus grands partis du pays.

Signalons, en tout état de cause, que les résultats des 14 communes ont été centralisés avant le 16 décembre 2013 à 14 H et ils étaient en faveur de la liste RPM – ADEMA. Un état de fait qui a permis aux tripatouilleurs (on cite le maire de Tilemsi) d’avoir manipulé le PV d’Alzounouh et Tilemsi afin d’avoir un surplus de 186 voix. Toutes choses quasi impossible dans la mesure où les deux communes sont presque inhabitées du fait de la crise sécuritaire et du déplacement massif des résidents.

Maliba Info du 24 Décembre 2013