Partager


Si le parti Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (Sadi) a fait cavalier seul lors de l’élection présidentielle du 29 avril dernier, il a décidé, pour les législatives de juillet prochain, de nouer des alliances avec le Rassemblement pour le Mali (RPM) d’Ibrahim Boubacar Kéita. _ Les deux formations se sont données la main dans plusieurs localités où elles ont un poids réel. C’est le cas, par exemple, à Kolondiéba, réputé fief du secrétaire général de Sadi.

A Koutiala, un autre bastion important de Sadi, les négociations autour d’une alliance avec le RPM n’étaient pas encore bouclées lundi soir. Car, Sadi, fort de son aura dans la capitale de l’or blanc, voulait présenter une liste unique avec six candidats comme en 2002. Rappelons que c’est le parti d’Oumar Mariko qui avait raflé les six sièges de députés de Koutiala.

Selon certaines indiscrétions émanant de la permanence du parti, le cinéaste et ministre de la Culture Cheick Oumar Sissoko, sera de la course des législatives de juillet. Il se présentera sous les couleurs de son parti dans son Bafoulabé natal. Quant à Mme Mariko, Korotoumou Théra, elle est candidate Sadi en Commune I où elle réside.