Partager


Par arrêt n°08-187/CC-EL du 5 septembre 2008, la Cour Constitutionnelle du Mali a déclaré élu député à l’Assemblée Nationale le candidat Salah Ag Albakaye de l’URD, en remplacement de Sagdoudine Ag Albakaye décédé le 22 avril 2008.

Salah Ag Albakaye achèvera donc le mandat de Sagdoudine Ag Albakaye qui n’est autre que son frère d’ailleurs. Le scrutin a eu lieu le 24 août dernier. Quatre jours après le vote, soit le 28 septembre 2008, le ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales (MATCL) a proclamé les résultats provisoires qui ont donné l’URD gagnant dès le 1er tour avec 50,30% des suffrages.

Mais ces résultats ont été contestés par le candidat de l’ADEMA et même celui de l’URD. La Cour Constitutionnelle a reçu dans ce sens au total 11 requêtes demandant l’annulation des suffrages dans le délai. C’est pourquoi sur la forme, l’ensemble de ces requêtes ont été déclarées recevables, mais au fond, neuf d’entre elles dont 4 de salah Ag Albakaye et 5 de Mohamed Ag Moussa, candidat de l’ADEMA ont été rejetées comme mal fondées.

Les neuf sages de la Cour Constitutionnelle ont annulé les suffrages des bureaux de vote n°006 d’Aguita, N°010 de Tinamar, N°009 de Lellehoye III, n°004 de Tassiga, n°014 de Tinditihiyo, n° 019, 023 et 027 de Bazi Gourma, n°031 de Bazi Haoussa IV, n°007 de Talataye.

Un taux de participation acceptable

Au Mali, il est établi que les citoyens ont peu d’engouement par rapport à la chose politique. C’est pourquoi depuis 1992 les taux de participations aux différents scrutins sont très bas. L’élection partielle d’Ansongo, avec un taux de 54,39% est bien acceptable.

A la suite de l’examen des documents électoraux, la Cour a procédé aux annulations de voix, redressements et rectifications nécessaires. Il faut rappeler que dans la circonscription électorale d’Ansongo, 75 269 électeurs ont été inscrits parmi lesquels 40 946 ont voté. Le nombre de bulletin nul a été de 1 661, le nombre de suffrages annulés a été de 2 1 31, tandis que le suffrage valablement exprimé était de 37 144 voix.

Le taux de participation était de 54,39%. Il fallait donc obtenir 18 573 voix, soit la majorité absolue pour être déclaré élue dès le 1er tour.

Le candidat de l’URD, Salah Ag Albakaye a recueilli 18 744 voix, soit 50,46%, tandis que son poursuivant immédiat qui n’est autre que le candidat de l’ADEMA, Mohamed Ag Moussa n’a eu 12 873 voix, soit 34,66%.

Salah Ag Albakaye succède ainsi à son frère Sagdoudine Ag Albakaye.

Daba Balla KEITA

08 Septembre 2008