Partager

Les derniers résultats complets provisoires du 1er tour de l’élection législative partielle dans la circonscription électorale d’Ansongo, scrutin du 24 août 2008 donnent le candidat de l’URD gagnant avec 50,30% des suffrages exprimés. Il est suivi de celui de l’ADEMA qui a récolté 34,77%. Le candidat indépendant Saïdou Ahmadou Cissé avec 7,77% arrive en 3ème position, tandis que le candidat du PCR se classe en 4ème en dernière position avec 7,16%.

Ces résultats complets provisoires ont été proclamés hier par la commission de centralisation siégeant au ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales (MATCL). Contrairement à ce que nous disons dans notre dernière livraison n°3407 du mardi 26 août 2008, l’URD gagne donc dès le 1er tour de justesse.

Le verdict de la cour constitutionnelle attendu

Mais comment la victoire de l’URD s’est dessinée à la dernière minute alors que dans l’après-midi du lundi 25 août, sur les sept communes du cercle d’Ansongo, le candidat de l’ADEMA était en tête des résultats avec 44,35% contre 35,51% pour celui de l’URD dans six communes? Désormais, les regards sont fixés sur la Cour Constitutionnelle qui doit proclamer les résultats définitifs.

Le cercle d’Ansongo compte sept communes. Ce sont : la commune urbaine d’Ansongo, les communes rurales de Bara, Bourra, Outagouna, Talataye, Tessit et Tin-Hama. Pour l’ensemble de ces communes, il y avait 75 309 électeurs inscrits répartis entre 202 bureaux de vote.

Sur les 75 309 inscrits, 40 903 ont voté. Le nombre de bulletins nuls étaient de 1 664, tandis que les suffrages exprimés sont de 39 239 voix. Le taux de participation est de 54,31%.


Retournement de situation

Selon les chiffres que nous avons recueillis au MATCL dans l’après-midi du 25 août 2008, soit 48 heures après le vote, l’ADEMA était en tête des résultats avec 12 749 voix, soit 44,35% suivi de l’URD qui avait 10 207 voix, soit 35,51%. Tout laissait croire à ce moment que l’on s’acheminait vers un second tour entre l’ADEMA et l’URD.

Coup de théâtre au réveil le 26 août 2008, le candidat de l’URD a pris la tête des résultats devant l’ADEMA. Mais selon nos sources, dès 20 heures, il y a eu retournement de la situation. Les résultats de la seule commune qui n’étaient pas encore disponibles ont tout chamboulé. Il paraît que c’est là-bas où l’URD a rafflé, bouleversant ainsi les données de l’après-midi du 25 août 2008 portant sur six des sept communes.

L’URD relève le défi

Si l’on s’en tenait aux résultats proclamés par le ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales (MATCL), il n’y aura pas de second tour, l’URD avec 50,30% des suffrages remporte l’unique siège en jeu à Ansongo. Il s’agissait de trouver celui qui succédera à feu Sagdoudine Ag Albakaye élu URD décédé le 22 avril 2008 des suites d’une maladie.

L’Union pour la République et la Démocratie (URD) n’a trouvé mieux que Salah Ag Albakaye, marabout de son état et jeune frère de l’illustre disparu. Le défi fut donc relevé en attendant les résultats complets définitifs de la Cour Constitutionnelle.

Daba Balla KEITA

28 Août 2008