Partager

Organisé par la Ligue pour la Justice, le Développement et les Droits de l’Homme (LJDH), le prix LJDH «pour le respect du droit d’être jugé dans un délai raisonnable» a été décerné, cette année, au Tribunal de première instance de Koutiala. La cérémonie de remise de ce prix a eu lieu le samedi 14 juin, au centre Aoua Kéïta.

La cérémonie était présidée par l’Inspecteur des services judiciaires Mamoud Diane. Elle s’est déroulée en présence de l’ex-Procureur général près de la Cour Suprême, Abdallah Haïdara, parrain de la cérémonie, du Procureur général Mahamadou Boiré, du représentant du Président de LJDH, Me Alioune Touré et de plusieurs membres de la famille judiciaire.

Pour cette deuxième édition, il n’était pas question d’attribuer le prix à une seule personne, mais à une équipe, composée de magistrats et de greffiers.

Dans son intervention, Me Alioune Touré a affirmé que, pour cette édition, la Ligue a tenu compte des critiques et suggestions qui lui ont été adressées par les avocats, le magistrats, voire même par des citoyens et des citoyennes soucieux de la perfection dans les affaires de la cité.

Il a aussi souligné que l’organisation de la présente édition a été possible grâce au soutien de la Directrice exécutive des programmes de HELVETAS-Mali, Mme Anne-Sophie, qui a alloué 1 723 000 FCFA pour le bon déroulement du concours.

Pour sa part, Mamoud Diane a déclaré: «de nos échanges Ligue – Inspection, il appert que le prix LJDH se définit comme un stimulant, une motivation, une incitation à plus de célérité dans le traitement des procédures impliquant des détenus, aux fins d’atteindre l’objectif zéro prévenu détenu».

Il ajoutera que le prix LJDH s’inscrit en bonne place dans le renouveau de l’action publique de la justice, qui veut réconcilier la justice et les justiciables.

Pour terminer, Mamoud Diane soulignera que l’institution du prix LJDH est une contribution citoyenne qui doit être soutenue, encouragée et accompagnée. «Pour ma part, je puis vous assurer de la totale disponibilité de l’Inspection des services judiciaires» a-t-il laissé déclaré.

Il a également estimé que, dans l’avenir, la LJDH devrait songer à décerner des prix du meilleur Siège, Cabinet d’Instruction, Parquet, Greffe et celui de la meilleure Juridiction.


Pierre Fo’o MEDJO

16 Juin 2008