Partager

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a demandé, sur conseil de l’ONU, « la libération immédiate » de l’avocat américain Peter Erlinder, détenu depuis fin mai à Kigali où il est poursuivi pour négation du génocide des Tutsi en 1994, a-t-on appris mercredi.
Me Erlinder, arrêté le 28 mai, défend au TPIR le major Aloys Ntabakuze, condamné à la perpétuité en première instance et qui attend son procès en appel.
Le tribunal affirme qu’en dépit des assurances données par le Procureur général du Rwanda Martin Ngoga, il est apparu que l’avocat était poursuivi en partie pour ses déclarations dans le cadre du procès de Ntabakuze.
« Le Bureau des Affaires juridiques (de l’ONU) a conseillé au TPIR de faire valoir l’immunité pour le professeur Erlinder sans délai et de demander en conséquence sa libération immédiate« , écrit le greffier du tribunal, Adama Dieng, dans une note verbale adressée mardi à la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo. AFP