Partager

Avec le verdict du feuilleton du mois d’août, l’on est en droit de dire que le capitaine des Aigles du Mali, Mahamadou Diarra dit Djilla a focalisé l’attention des Maliens en ce début de saison.

Auteur de deux passes décisives, le capitaine des Aigles et néo-Madrilène a réussi son baptême de feu en amical face à Anderlecht (2-1). Dimanche, il était difficile de tirer des enseignements après seulement quatre-vingt dix minutes de jeu et un score vierge au tableau d’affiche du Santiago Bernabeu (0-0) à l’issue de la confrontation des Merengue avec Villarreal.

Mais, ce match a tout de même permis à la « Maison Blanche » de se rassurer défensivement après les arrivées de Fabio Cannavaro, Emerson et surtout Mahamadou Diarra, qui ont fait peu de concession à leurs adversaires. Quintuple champion de France avec l’OL, Djilla est le joueur malien le plus titré de la L1 France.

Arrivé à Lyon en France en 2002 juste après la Can-2002 en provenance de Vitesse Arnhem (Pays-Bas), ce pur produit du Centre Salif Kéita (CSK) compte 124 matches pour 11 réalisations. Titulaire incontesté avec les Lyonnais, son départ pour le Réal Madrid n’est point un hasard d’autant que le capitaine des Aigles a fait parler de son talent depuis sa première étape européenne à Ofi Crète, en Grèce.

L’autre Malien de la Liga, Frédéric Oumar Kanouté s’est payé la tête du champion d’Europe, le légendaire Barça, étrillé 3-0 en finale de la super Coupe d’Europe à Monaco. L’attaquant des Aigles du Mali a marqué le second but de son club, le FC Séville, qui disputait son premier match de championnat lundi contre Levante. L’objectif avoué des Sévillans est de décrocher une qualification pour la prochaine C1, et après tout, pourquoi pas plus.

Promu capitaine du Racing club de Lens (battu dimanche à Saint-Etienne 2-3), Seydou Kéita connaît un début de saison difficile à l’image de son club. Au RC Lens depuis son départ de Lorient en 2000, Seydou a été élu capitaine des Sang-Or presque à la surprise générale. Mais, pour l’intéressé lui-même, cette marque de confiance est amplement méritée.

« Si je suis aujourd’hui capitaine, c’est que je le mérite. C’est d’abord une fierté, mais aussi un plaisir personnel. Je sais donner le meilleur de moi-même… C’est une responsabilité qui va m’obliger à faire des efforts », répond-il à ses détracteurs sur le site de Lens.

Ce qui est sûr, c’est que Seydoublen est de nos jours le joueur malien le plus utilisé dans le championnat de France de L1 avec 150 matches et 9 buts. En tout cas mieux que son coéquipier de Lens et des Aigles du Mali, Adama Coulibaly dit Police.

Cet autre Lensois effectue sa 7e saison avec 131 matches et 7 buts. Il faut dire aussi qu’il a été longtemps handicapé par une grave blessure suite à un tacle par derrière.

A noter, du côté nordiste, l’arrivée du jeune Sidi Yaya Kéita en provenance de Strasbourg (reléguée en L2) et le départ, la semaine dernière, du Franco-Malien Alou Diarra pour Lyon où il remplacera le capitaine des Aigles, Mahamadou Diarra.

Transféré en été dernier au PSG, Sammy Traoré, l’ancien défenseur de Nice totalise 116 matches en Ligue 1 pour 13 buts marqués. Quant au prometteur Sidi Yaya Kéita, il vient de rejoindre Lens, avec ses 31 matches en L1, suite à la relégation de Strasbourg en L2. Le jeune milieu de terrain du COB et capitaine des Aiglons, El hadj Mahamane Traoré, a intégré centre de formation de Nice.

Sur la côte d’Azur, il retrouve l’ancien défenseur du Djoliba et du Mouloudia d’Alger Drissa Diakité. A l’OGC Nice, ces deux jeunes talents succèdent à deux compatriotes, Mamadou Bagayoko et Sammy Traoré, partis respectivement aux Emirats arabes unis et au PSG. Ces deux cadres des Aigles du Mali se retrouvent face au même challenge : arracher une place de titulaire dans leur équipe respective.

Cédric Kanté, qui a également quitté l’Alsace suite à la relégation des Strasbourgeois, se refait une santé à Monaco. Compte tenu de sa belle prestation avec les Alsaciens, l’ancien défenseur d’Istres et de Valence (98 matches et 3 buts en L1) ne devrait pas tarder à s’imposer dans l’effectif monégasque.

L’autre défenseur des Aigles, Fousseyni Diawara (Saint-Etienne, 79 matches, 3 buts), était bel et bien présent lors de la 4e journée. Son équipe a gagné a domicile, par 3-2, contre Lens de Seydou, Sidi Yaya et Police. Relégué à la 17e place, le FC Nantes est déjà mal en point.

En témoigne sa défaite (1-3) à domicile samedi dernier face à Lorient. Il est indéniable que les Canaris souffrent de l’absence de Mamadou Diallo (57 matches, 16 buts) touché au mollet. Valenciennes de Eric Sékou Chelles, 11e avec seulement 5 points, s’est repris lors de la 4e journée en battant Rennes par 3-1.

Boubacar Diakité Sarr

30 août 2006.