Partager

Le ton est monté vendredi entre le bloc austral et le président sortant de la Commission de l’UA, Jean Ping, sommé par la SADC de s’excuser pour avoir usé du canal officiel de l’UA pour faire campagne pour sa réélection. « En répondant à un article de presse de nature personnelle, le président de la Commission de l’UA a choisi d’utiliser les moyens de l’UA (…). Cela fait-il partie de son mandat comme président de notre organisation? Certainement pas », a déclaré au nom de la SADC le ministre botswanais des Affaires étrangères Phandu Skelemani, selon un communiqué transmis par Pretoria. Mardi, M. Ping, qui brigue un deuxième mandat, avait dénoncé « une stratégie de désinformation » à son encontre et démenti toute intention de passer la main à la candidate sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma comme l’affirmait un hebdomadaire sud-africain. Un sommet de l’UA convoqué dimanche et lundi à Addis Abeba doit tenter de départager les candidatures de M. Ping et de Mme Dlamini-Zuma à la tête de la Commission, l’organe clé de l’organisation continentale, après l’échec d’un précédent sommet à le faire en janvier dernier. AFP.