Partager

Ces derniers temps, des départements ministériels sont secoués par des revendications syndicales avec des menaces de grève à l’appui. Parmi ces départements, il y a le ministère des affaires étrangères et de la Coopération internationale. ET pour cause : la Section Syndicale des affaires étrangères informe du dépôt d’un préavis de grève de 48 heures pour les 22 et 23 juillet 2009.

En effet, dans un communiqué de presse en date du 06 juillet 2009 portant la signature de son Secrétaire général, Adama COULIBALY, la Section syndicale des affaires étrangères informe de ce qui suit : “Suite au non respect des dispositions du procès-verbal du 19 février 2009, signé entre l’administration du ministère des affaires étrangères et de la Coopération Internationale et la Section Syndicale concernant l’adoption, au 30 juin 2009, des projets de textes relatifs au Statut particulier des fonctionnaires du cadre des affaires étrangères, à la rotation périodique des fonctionnaires dudit cadre et aux avantages subséquents, la Section syndicale des affaires etrangères informe du dépôt d’un préavis de grève de 48 heures pour les 22 et 23 juillet 2009”.

Profitant d’une cérémonie de décoration de cinq cadres de son département, le ministre des affaires étrangères et de la Coopération internationale s’est prononcé sur le préavis de grève de 48 heures déposé par sa section syndicale. Le ministre a rappelé d’abord l’engagement et la responsabilité de chacun et de chacune, face à la charge confiée.

« Depuis mon arrivée ici le 3 mai 2004, j’ai mis l’accent sur le dialogue comme moyen de venir à bout de la mission qui a été confiée à nous tous, et j’ai responsabilisé chacun et chacune dans son domaine d’intervention. De cette manière, nous avons pu surmonter beaucoup de difficultés et nous avons pu aussi atteindre de nombreux de nos défis.

Certes, cela n’a pas été facile, mais nombreux sont ceux qui, ici, aujourd’hui, peuvent témoigner de ce qui a été fait pour les travailleurs du département ici au Mali, ou en poste à l’étranger. Cette mesure a concerné tous les travailleurs de tous les niveaux. Dans certains domaines, nous avons vu à plus de 80% d’acquis sur les revendications, il y a des années de cela. Je vous invite, une fois de plus, à maintenir cet esprit de dialogue franc et sincère pour maintenir la cohésion sociale et surtout l’unité d’action dans le département », a dit Moctar Ouane.

Moussa KONDO

09 Juillet 2009.