Partager


Les Blancs de Bamako, champions du Mali de Basketball représentaient notre pays à la rencontre de la zone II pour participer aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des clubs champions de basketball qui se tiendra à Luanda, en Angola. Avec la montée en flèche de cette discipline dans les Etats africains, ce tournoi était beaucoup attendu par la population guinéenne.

Les équipes qui s’étaient données rendez-vous dans la capitale étaient en provenance du Sénégal, du Mali et la Guinée Conakry. D’emblée, les deux autres pays seront contre les représentants maliens.

Pour preuve, selon nos informations, tous les clubs participant devaient payer une somme de participation pour aider les organisateurs dans certaines dépenses et cette somme avoisinait les 3 millions de F CFA et en plus de cela, certains frais étaient payés par les délégations au niveau de la FIBA Afrique avant même d’entamer la compétition.

QUELQUES COMPETITIONS

Et les équipes sénégalaises ont presque fait la compéttion sans payer et il fallait attendre le déguerpissement de l’USC Rail de Sénégal pour que l’AS Bopp s’acquitte de ses engagements. La première sortie de nos dignes représentants a été bonne, malgré quelques petits problèmes au départ, à cause de certaines mauvaises volontés.

Le Stade Malien gagnera face à l’AS BOPP du Sénégal par le score de 60 à 58 après une première période catastrophique de 43-28 pour le Sénégal. C’était le 5 novembre dernier et cette rencontre a, selon nos informations, démarré avec plus d’une heure 30 minutes de retard. La deuxième rencontre qui opposera deux formations guinéennes, verra la victoire de MBC sur l’AS Kaloum par 63-60.

Le 6 novembre, la première rencontre opposera l’AS BOPP à l’AS Kaloum (82-52) et la deuxième rencontre opposera l’USC Rail-MBC (63-60). La première du 7 novembre opposera le Stade Malien à l’AS Kaoum (94-57) deuxième victoire des nôtres. La deuxième rencontre de la soirée mettra au prise l’USC Rail et l’AS Bopp (63-64). La première rencontre du 7 novembre a opposé le Stade Malien à l’USC Rail (65-59) et la deuxième rencontre MBC-AS BOPP (55-44).

LE CAUCHEMAR DES BLANCS

Après ce premier tour, la deuxième journée opposait d’une part l’AS Kaloum et l’USC Rail et d’autre part le MBC (Magic Basket de Conakry) au Stade Malien. C’est cette rencontre qui sera le pire cauchemar des Blancs.

Avant la rencontre, beaucoup de choses se sont déroulées : “Tout se passa dans des conditions assez acceptables jusqu’à cette rencontre. D’abord, on est venu me voir à l’hôtel à la veille du match pour vendre la rencontre comme on était déjà qualifié, je leur ai simplement refusé ce marché et je leur ai dit que le meilleur gagnera. Un jour avant le match, ils ont déclaré sur toutes les radios que l’entrée était gratuite et qu’il faut que la Guinée se qualifie coûte que coûte. Le jour de la rencontre, d’emblée, des supporters excités se mirent à déchirer le drapeau malien. C’est cette action qui m’a beaucoup crispé et je suis allé voir les responsables de la Fédération Guinéenne de Basketball, mais l’initiative a été vaine.
A deux pas de la rencontre, on m’a éliminé mon meneur Hamidou Simpara et toujours dans le premier quart-temps, un joueur guinéen a été boxé au vu et au su des arbitres. Il a reçu deux coups de poings, un à l’oeil et l’autre à la mâchoire, il a eu une dent cassée et il a été hospitalisé.
En ce moment, Younoussi Souleymane Maïga dit Papus mon autre meneur, quand il est venu s’interposer entre son pivot Sory I. Dembélé pour le défendre, a été simplement sanctionné et éliminé. Ainsi trois joueurs furent éliminés dans le premier quart temps.
Des scènes comme cela sont vraiment déplorables sur nos terrains
”.

Voilà les actes et propos rapportés. Le Stade a été battu lors de cette rencontre, mais revient néanmoins avec la première place du tournoi et se qualifie pour la phase finale avec la même équipe MBC, à Lunda.

Ainsi, du 23 au 22 décembre, ils seront en compagnie de Ferrovierio da Beira (Mozambique), APR (Rwanda), MBC (Guinée), Niger Potters (Nigeria), ABC (Côte d’Ivoire) et ASPAC (Bénin).

Moussa KONDO (Stagiaire)

16 novembre 2007.