Partager

Le Soudan a annoncé dimanche revenir sur une série d’accords avec le Soudan du Sud sur la sécurité et le pétrole, tout en assurant être prêt à renouer si Juba cesse de soutenir des rebelles au Nord. Fin mai, M. Béchir avait menacé de prendre cette mesure si Juba continuait de soutenir les rebelles combattant l’armée soudanaise au Kordofan-Sud et au Nil Bleu, deux régions frontalières où, selon des experts, Khartoum a récemment subi des revers humiliants. Le gouvernement sud-soudanais a toujours démenti toute forme de soutien aux rebelles du Nord, ses anciens alliés pendant la guerre civile et accuse en retour Khartoum de soutenir des rebelles au Sud. Dans un rapport publié en mars, l’organisation suisse Small Army Survey avait déclaré ne pas avoir de preuve de livraisons d’armes du Sud au SPLM-N depuis l’indépendance, tout en faisant état d’informations sur un soutien logistique ou encore alimentaire de Juba à des rebelles du Nord.Dans des déclarations antérieures à celles de M. Osmane, le Soudan du Sud a renouvelé dimanche son engagement envers le Nord: « nous allons continuer d’appliquer les termes de l’accord de coopération », a déclaré le ministre sud-soudanais de l’Information, Barnaba Marial Benjamin. La signature des accords en mars avait représenté une avancée, marquée par la visite de M. Béchir à Juba un mois plus tard, sa première depuis la partition, et la reprise juste après du transit du pétrole sud-soudanais. AFP.