Partager

Définition

Une définition simple du secteur informel: c’est l’ensemble des activités économiques qui se réalisent en marge de la législation pénale, sociale et fiscale ou qui échappent à la comptabilité nationale. C’est aussi le lot des activités qui échappent à la politique économique et sociale.

Les causes sont complexes et peuvent être reportées aux facteurs socioéconomiques suivants: l’insuffisance, malgré l’effort des autorités, des emplois créés par le secteur moderne face à la démographie galopante du milieu qu’on peut nommer urbain; la faiblesse des entreprises privées, incapables de recruter la partie de la population qui traîne sans emploi; les retraites anticipées, les licenciements.

Quelques cas

Aux abords de l’auto-gare routière de Sogoniko, nous avons été marqué par un groupe d’adolescents que nous avons approché ce jour 15 août. Ces trois jeunes gens, tous élèves, affirment profiter de la période de vacances pour se faire un peu d’argent en prévision de la rentrée prochaine: ils sont cireurs.

Le premier est en classe de 8ème année, le second est heureux candidat au CEP 2006, mais le dernier n’a précisé ni nom, ni son niveau d’études.

Si pour les uns il s’agit d’un job temporaire, pour d’aures, cela peut durer très longtemps ou même être définitif.

Car ceux qu’on appelle “coxeurs” sont là pendant les 12 mois de l’année, proposant leurs services douteux aux voyageurs: les guider tout simplement vers une compagnie de transports, comme s’ils ne connaissaient pas le chemin!

Ajoutons à ceux-ci les miliers de filles ou de femmes qui sillonnent les marchés, les quartiers de la ville, pour vendre diverses marchandises.

Tant qu’on ne crééra pas des des entreprises publiques et privées, porteuses de nouveaux emplois, le secteur informel aura de beaux jours devant lui.

Bakoroba COULIBALY, Stagiaire

16 août 2006.