Partager

En réaction à un article publié par un journal de la place concernant la fameuse lettre de la FIFA, le Secrétaire général de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Thiam précise que cette correspondance n’a rien à voir avec la tenue de l’Assemblée générale prévue le 12 juillet prochain. C’est plutôt, une demande de la version de Malifoot par rapport à la lettre envoyée, il y a quelques semaines, par le soi-disant collectif du 11 juillet à l’instance dirigeante du football mondial.

Nous avons été surpris de voir dans un journal de la place la lettre que la FIFA a envoyée au secrétariat général de la Fédération Malienne de Football. Pour nous, cette correspondance est une lettre classique, que nous n’avons pas besoin de communiquer puisqu’elle est adressée au Secrétaire général de Malifoot. En fait, la FIFA a besoin que la Fédération donne sa version des faits suite à la lettre envoyée par le Collectif du 11 juillet. Ce qui est très normal puisque c’est comme cela que la FIFA travaille. Il faut écouter les deux parties avant de se prononcer sur une affaire. Et elle est obligée de répondre à tous les courriers en passant par la fédération. Dans cette lettre, la FIFA se pose plusieurs interrogations. Suite à cette correspondance, nous avons répondu à la FIFA avec nos arguments en se référant à nos textes. Maintenant, nous attendons la réponse de la FIFA par rapport à la tenue de l’Assemblée générale. Si, elle nous dit de tenir l’Assemblée générale avant le 12 juillet, nous allons la tenir. Mais pour le moment, la question ne se pose pas » nous a confié le Secrétaire général de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Thiam. Selon lui, ce n’est pas la première fois que la FIFA demande des explications à la fédération concernant un problème qui concerne le football malien. Ce fut le cas, après l’Assemblée générale de 2012 à l’hôtel Olympe où le président de Malifoot, Hammadoun Kola Cissé a limogé certains membres du comité exécutif. Ces personnes ont également saisi la FIFA, qui a été très catégorique en disant que c’est une affaire interne.

En tout cas, la Fédération Malienne de Football est dans la logique de l’application des textes, qui se trouvent au niveau de l’instance dirigeante du football mondial. Il s’agit de l’application de l’article 30 qui stipule que : « l’Assemblée générale ordinaire se réunit tous les ans au plus tard 90 jours après l’arrêt des comptes. Pour le cas précis, celui-ci est fixé au 30 septembre 2013″. Et l’article 104 al 1 : « L’exercice social et budgétaire de la Fédération Malienne de Football a une durée d’une année. Il commence le 1er octobre et se termine le 30 septembre « .C’est pourquoi, le comité exécutif de la Fédération Malienne de Football a choisi les 6 et 7 décembre pour la tenue de l’Assemblée générale ordinaire à Mopti. Maintenant, avec la médiation entamée par le Comité national olympique et sportif, cette date pourrait connaitre un léger changement.

Alou Badra HAIDARA

L’Indépendant du 4 Juin 2013